Découvrez l'univers hybride de Wu Tsang à l'exposition de Lafayette Anticipations

Lafayette Anticipations
Jusqu'au 28 février 2021

  • Extrait de la vidéo "The show is over", Wu Tsang, 2020
  • Extrait de la vidéo "The show is over", Wu Tsang, 2020
  • Extrait de la vidéo "The show is over", Wu Tsang, 2020
  • Extrait de la vidéo "The show is over", Wu Tsang, 2020
  • Extrait de la vidéo "The show is over", Wu Tsang, 2020
  • Extrait de la vidéo "The show is over", Wu Tsang, 2020
  • Extrait de la vidéo "The show is over", Wu Tsang, 2020

 

7

Pour sa première exposition en France, l’artiste américaine Wu Tsang transforme la galerie en un lieu hybride qui convoque les mondes de la nuit et du sacré. On pénètre ainsi dans une atmosphère étrange, où des œuvres inédites se dévoilent progressivement à la vue. Engagée dans la communauté queer et transgenre, l’artiste interroge les perspectives et les points de vue culturels pour renouveler le regard porté sur l’individu en tant que tel.

Tout le projet est alors construit autour de l’installation vidéo monumentale The Show is Over (2020), forme d’opéra moderne aux multiples tableaux qui illustrent une troupe de jeunes danseurs. Évoluant au rythme du texte Come on, get it ! du poète afro-américain Fred Moten, le film questionne l’aliénation des êtres et leur possible émancipation à travers la musique et les performances. Dans des images très stylisées, les acteurs éclairés par la couleur vive des néons circulent dans des espaces sans profondeur. Quelques-uns semblent gravir les célèbres escaliers de Penrose, cette construction en trompe-l’œil qui peut simuler une ascension infinie selon les prises de vue. En immersion dans cet univers illusionniste, entre fluidité des corps et perméabilité des matières, Wu Tsang remet en cause la solidité des distinctions établies par les discours sociaux.