Exposition Des Mondes construits au Centre Pompidou-Metz

Centre Pompidou-Metz
Jusqu'au 23 août 2021

  • Robert Morris, Wall Hanging,1969-1970
  • Alberto Giacometti,Maquette pour Circuit,1931 - 1932
  • Alexander Calder, Fish Bones (Arêtes de poisson), 1939
  • André Cadere, Six barres de bois rond, 1975
  • Antoine Pevsner, Monument symbolisant la liberation de l'esprit, 1955-56
  • Bruce Nauman, Smoke Rings, 1970
  • Constantin Brancusi, La Colonne sans fin III, avant 1928
  • Guillaume Leblon, Grande Chrysocale, 2006
  • Kasimir Malévitch, Gota, 1923-1978
  • Mathias Goeritz, Pyramides mexicaines, 1959
  • Monika Sosnowska, Rubble, 2008

 

11

Il a fallu attendre le XXe siècle pour que la sculpture se déracine de son socle et se réinvente dans les volumes. En rupture avec les statues canoniques, un ensemble d’artistes cherche à déconstruire l’horizontal et le vertical, le mouvement et l’équilibre, l’espace et les matériaux. Les mobiles d’Alexandre Calder virevoltent au-dessus de nos têtes, les silhouettes linéaires de Julio González dessinent dans l’espace, tandis que les sculptures de Monika Sosnowska s’effondrent dans un chaos sans fin. Ainsi, à travers une cinquantaine d’œuvres emblématiques, d’Alberto Giacometti à Rasheed Araeen, le parcours déjoue les présupposés classiques en dévoilant différentes manières de réinventer le rapport aux gestes, à la gravité ou à l’immobilité. En cessant d’être un objet, la sculpture se démultiplie en installations, architectures ou performances, en choisissant progressivement la voie de l’abstraction.

Focus sur… Max Bill, Ruban sans fin, version IV, 1960-61

  • Max Bill, Unendliche Schleife, version IV, 1960-1961

 

1

Défenseur de la forme libre, Max Bill s’inspire de formes organiques et de formules mathématiques pour en déceler un mouvement sans fin. En s’inspirant du ruban de Möbius, il se lance de 1935 à 1953 dans une série de sculptures où la solidité du granit laisse place à la légèreté du mouvement. En rupture avec la ligne droite, ses œuvres courbes privilégient la forme infinie et ouverte, laissant place à l’imagination.

Focus sur… Rasheed Araeen, Un après-midi d’été, 1968

  • Rasheed Araeen, One Summer Afternoon, 1968

 

1

Inspiré par la sculpture linéaire de Julio González, Rasheed Araeen multiplie les cubes aux faces barrées d’une diagonale comme un modèle de structure sans hiérarchie nécessaire. Conçue à l’origine pour être manipulée, ces œuvres jouent entre planéité et volume avec un graphisme harmonieux.

 

CENTRE POMPIDOU-METZ
Jusqu’au 23 août 2021
1 parvis des Droits de l’Homme, 57020 Metz


Vous aimerez aussi…

rainier_et_grace_de_monaco_dans_un_prototype_de_marzal_grand_prix_de_monaco_1967_c_2020_automobili_lamborghini_s.p.a_
  • Contemporain

Exposition Pop Lamborghini à la Cité de l'Automobile

Cité de l'automobile - Musée national collection Schlumpf
Du 9 juillet 2020 au 7 mars 2021

La Cité de l’Automobile souligne à l'occasion d'une exposition la place centrale de Lamborghini dans l’histoire de l’automobile, mettant ainsi à l’honneur des modèles phares du constructeur italien, devenus des incontournables de la route.

Le collectionneur de Brooklyn_DanOhlmann
  • Cinéma
  • En famille

* Redécouvrez les collections permanentes du musée Cinéma et miniature de Lyon

Musée Cinéma et miniature
Collections permanentes

C’est au Musée de la Miniature et du Cinéma que les petites mains magiques du 7e art s’agitent pour restaurer les pièces endommagées des films après leur tournage plus de 200 films y sont représentés sur 1000 m².

11sept DSC_8449
  • Contemporain

* Découvrez les collections permanentes du MAUSA, le street-art à Toulouse-le-Château

Musée des Arts Urbains et du Street Art
Collections permanentes

Le Musée des Arts Urbains et du Street Art accueille aujourd’hui un bassin artistique dont la toile urbaine avant-gardiste n’est pas sans rappeler les aspirations de la révolution industrielle d’antan.

exposition-les-derniers-impressionnistes-musée-de-lodève-René-Xavier Prinet La plage de Cabourg, vers 1910
  • Classique

Partez à la rencontre des derniers impressionnistes à l'exposition du musée de Lodève

Musée de Lodève
Jusqu'au 28 février 2021

Cette exposition dévoile toute la virtuosité des derniers impressionnistes, ces peintres du début du XXe siècle qui firent l'unanimité auprès du public pour leurs scènes intimistes et leur amour du paysage. Autour de 70 peintures et d'une trentaine de dessins, le musée de Lodève met en lumière l'importance de ce courant dans l'histoire de l'art moderne.