Sur les chemins du paradis dans l'exposition inaugurale du couvent des Franciscaines de Deauville

Franciscaines de Deauville
Du 20 mars au 6 juin 2021

  • Vue des galeries
  • Vue de l'extérieur
  • Vue des galeries
  • Vue des galeries
  • Vue des galeries
  • Vue des galeries
  • Vue des galeries
  • Vue des galeries
  • Vue du hall

 

9

Un siècle d’histoire. Fondé en 1876, le site traversa décennies et vocations : école, hôpital puis couvent, avant de se métamorphoser pour revêtir ses nouvelles fonctions de centre d’art. Cédé en 2012 à la mairie de Deauville par la communauté de sœurs franciscaines qui y résidait, l’ancien couvent est devenu depuis plus de deux ans un vaste chantier. Sans oublier sa première vocation religieuse, ces galeries pétries par presque cent cinquante ans d’histoire et de prières ouvriront prochainement leurs portes au public. Cloître, chapelle, réfectoire et bibliothèque : tout a été remodelé dans un aménagement ultra contemporain qui s’est pourtant voulu respectueux des premiers espaces. Les missels ont laissé place aux tableaux mais l’architecture n’est pas à l’image des œuvres qu’elle présentera : vous n’y rencontrerez qu’une poignée d’artistes contemporains, dont Sarah Moon et Massimo Vitali. Les œuvres de ce musée conçu comme un écrin sont avant tout les toiles du peintre figuratif André Hambourg (1909-1999), inspirées de la Côte Fleurie. Se joignent à elles la centaine d’œuvres issues des acquisitions de la ville et des collections du peintre et de son épouse : Eugène Boudin, Paul Signac, André Lhôte, Moïse Kissling, Raoul Dufy, Marie Laurencin, Tsugouharu Foujita, Kees, van Dongen, André Derain et les photographes Robert Capa et Robert Doisneau.

  • Maurice Denis, Le paradis, 1912
  • Aki Lumi, Garden n°20, 2014
  • Hendrick van Balen, Brueghel de Velours, Les Noces de Thétis et de Pélée avec Apollon et le concert des Muses
  • Gérard Garouste, Phlegyas, Dante et Virgile, 1986
  • G. Braque, Ciel et oiseaux, 1963

 

5

Rendez-vous au printemps prochain pour (re)découvrir le couvent dans son habit de lumière. Pour l'occasion, le nouveau centre d'art dévoilera sa toute première exposition, Sur les chemins du paradis. Un parcours très symbolique si l'on pense à la vocation première des lieux. Convoquant les grands noms de la peinture d'Orient et d'Occident (Brueghel de Velours, Maurice Denis, Marc Chagall, Imran Qureshi, Mané-Katz), il reviendra sur les représentations du Paradis dans les religions et autres mythes fondateurs, de l'Eden biblique au mythe d’Enki mésopotamien.

LES FRANCISCAINES
Du 20 mars au 6 juin 2021
145 bis avenue de la République, 14800 Deauville