INHA
INHA

Les experts sont formels : De Vinci n'a pas sculpté le buste de la Flora

  • Buste de la Flora (attribué à Léonard de Vinci)

 

1

La science a enfin tranché ! Léonard de Vinci n'a pas sculpté le buste de la Flora. C'est en effet ce qu'a révélé une étude parue récemment dans la revue Scientific Reports, après de nouvelles analyses au carbone 14. Des résultats qui mettent fin à un débat vieux de plus d'un siècle.

En 1909, Wilhelm Bode, directeur général des collections d'arts de l’État allemand, faisait l'acquisition d'un buste réalisé par le maître italien de la Renaissance, Léonard de Vinci, aujourd'hui conservé dans le musée qui porte son nom (Bode Museum). Bode est alors persuadé d'être tombé sur une œuvre authentique du génie italien, au vu du sourire énigmatique du modèle, de sa posture, de ses formes, jusqu'au traitement des drapés. Mais le fameux buste en cire de la déesse du Printemps suscite très tôt la controverse, accusant le directeur des musées d'avoir acheté un faux, ce dont Wilhelm Bode s'est toujours défendu. Le buste de la Flora semble d'autant plus précieux que seul un très petit nombre de sculptures de la main de De Vinci nous sont parvenues. Les curieux s'empressent donc très vite de venir la contempler, tandis que la polémique flambe : deux ans après la première exposition de 1909, plus de 700 articles de presse s'attaquent à la question de l'attribution du buste à De Vinci.

C'est donc seulement en 2021 que la polémique prend définitivement fin : grâce à de nouvelles analyses chimiques et de datation au carbone 14 menées par une équipe de chercheurs du CNRS, il a pu être établi que le buste a été sculpté au XIXe siècle et non à la Renaissance, confortant alors la thèse de nombreux spécialistes qui avançaient déjà à l'époque qu'il s'agissait probablement d'une œuvre du copiste et restaurateur britannique Richard Cockle Lucas (1800-1883). De plus les recherches ont montré que la cire utilisée pour la réalisation du buste est essentiellement composée de blanc de baleine, précieuse substance extraite de la tête de certains cétacés qui servait entre autres à fabriquer des produits de cosmétique ou des bougies et qui fut l'un des principaux moteurs de la chasse aux cachalots au XIXe siècle. Une substance bien trop rare à la Renaissance, invalidant pour de bon l'hypothèse de l'attribution à Léonard de Vinci ou à l'un de des disciples.

Affaire conclue !


Vous aimerez aussi…

Totem à ciel ouvert, Julien Marinetti
  • Gratuit
  • Sculpture

L'exposition Totems à ciel ouvert s'installe dans le très chic 8ème arrondissement

On patiente encore un peu avant la réouverture des musées et on se prend à flâner dans les rues de Paris… L’occasion de découvrir cette nouvelle expo en plein air de Julien Marinetti. La…

space-x-brings-back-bourdeaux-wine-after-a-year-of-out-of-this-world-wine-aging
  • Actu
  • Insolite

Une bouteille de vin estimée à 1 million de dollars après un séjour... dans l'espace

Non, vous ne rêvez pas : ce grand cru a bel et bien voyagé dans l'espace. De retour sur Terre, celui-ci s'apprête à battre des records de vente ! Pour un apéro cosmique, il va falloir investir des sommes astronomiques...

Spot 13 - Rast
  • Actu
  • Découverte

Un nouveau spot de street-art ouvre dans le 13ème

Découvrez ce nouveau lieu de vie artistique dans le 13ème arrondissement où petits et grands se rassemblent pour découvrir une galerie à ciel ouvert où le street-art est mis à l’honneur.

bird-photographer-2021-oiseaux-1
  • Actu
  • Photo

Les 30 finalistes du Bird Photographer Of The Year ont été sélectionnés

Le jury du concours du Bird Photographer Of The Year a rendu un premier verdict en sélectionnant parmi plus de 22 000 clichés les 30 finalistes qui se verront récompensés de la plus belle photo d'oiseaux.


INHA