Cité du Vin
Cité du Vin

Adobe Lightroom, petit frère de Photoshop - un de nos rédacteurs l’a testé pour vous !

 

1

Le logiciel photo Adobe Lightroom, petit frère de Photoshop - un de nos rédacteurs l’a testé pour vous. Comme lui, donnez une toute nouvelle dimension à vos clichés ! 

À la base, la photographie et moi, ça fait deux.

Il y a quelque temps, on m'avait offert un reflex, un geste plein d’espoir et de bons sentiments qui devait faire ressurgir cette âme d’artiste que ni la peinture ni la pâte à sel n’avaient su révéler durant mes jeunes années. Après une virée dans les bois de Vincennes et une session de portraits de famille ratés, le verdict était sans appel : le monde de l’art se passerait de moi.

Ça, c’est ce que je pensais avant que mon beau-frère, photographe en évènementiel, jetant un œil à mon appareil poussiéreux et les quelques clichés qu’il contenait, me dise : « Tes prises de vue sont vraiment pas mal. Tu comptes les retoucher avec quel logiciel ? »

Contrairement à mes croyances, retoucher, ce n’était pas tricher. Je me suis dès lors installé dans mon fauteuil et j’ai testé, sous les conseils avisés de professionnels en ligne, Adobe Lightroom, moins complexe que Photoshop et meilleur ami des artistes photographes qui y voient un moyen plus efficace de traiter leurs œuvres dans 80% des cas.

Je me suis d’abord occupé de mes portraits de famille sous les conseils de la portraitiste @emmabirski. J’ai pu jongler entre ombres et saturations, expositions et contrastes, pour rendre palpable mes portraits figés (pour ne pas dire crispés… désolé mamie !).

Pour réussir ma chromie, c'est très simple. J’ai commencé par importer mes photos sur Lightroom. J’ai choisi un paramètre prédéfini plutôt contrasté, à appliquer sur toutes mes images. J’ai équilibré l’exposition et le contraste, ajusté les hautes lumières et les ombres, corrigé la température de couleur, ajouté une touche de saturation. Enfin, j’ai ajusté la netteté puis finalisé l’image en ajustant subtilement l’exposition. Adieu les yeux rouges et les contre-jours… enfin je retrouvais ma famille !

Pour retoucher la peau de mon petit frère que la puberté n’a pas épargné - j’y suis passé, moi aussi… - j’ai nettoyé les imperfections avec l’outil Pièce en les encerclant avec le curseur. Puis j’ai éliminé les cernes de ma sœur un peu trop fêtarde avec Correcteur puis harmonisé les ombres avec Densité. Tada ! Mieux qu’un soin cosmétique, mes proches ont retrouvé leur peau de bébé, et ce charme que seule la réalité saurait retranscrire !

  • Interface, portrait
  • Avant
  • Après

 

3

Retrouvez les trucs & astuces d’Emma en vidéo ici.

Ensuite, avec Luke Stackpoole - alias @withluke - photographe animalier et des paysages naturels, j’ai pu magnifier mes clichés du Bois de Vincennes - sans les dénaturer, évidemment.

En quelques tutos courts et didactiques, Luke m’a appris comment renforcer l’intensité dramatique de mes photos de conifères avec le mélangeur de couleurs et les réglages de température, vibrance et saturation ; j’ai augmenté la dimension cinématographique de mon kiosque romantique du lac Daumesnil grâce à l’outil courbe ou via l’augmentation du grain. Grâce à lui, ma photo favorite, une perruche au décollage, a retrouvé toute sa superbe (oui, il y a des perruches sauvages à Vincennes !). Son plumage émeraude n’aura jamais été si intense que lorsqu’il se trouvait sous mes yeux, et que la luminosité déclinante du jour dans mon objectif avait empêché de capturer.

  • Avant/après
  • Avant
  • Après

 

3

Retrouvez les tutos de Luke ici.

Enfin, avec Clémentine du blog et compte Instagram @clemfoodie, passionnée par la cuisine et en quête de toutes les nouveautés culinaires, en plus d’apprendre des nouvelles recettes j’ai pu créer des photos à croquer ! Et cette fois, simplement depuis mon smartphone.

Une crêpe, un œuf, des cèpes et de la roquette – tout ce qu’il y a de plus simple – j’ai compris que le plus important pour les food-pic, c'étaient les accessoires : une belle assiette colorée, un torchon sur la table et une fourchette dans l’assiette comme un plat prêt à être mangé, je suis ensuite parti chercher la lumière naturelle en prenant ma photo près de la fenêtre. Comme Clémentine, j’ai importé ensuite les photos sur l’application Ligthroom pour apporter quelques modifications pour accentuer les contrastes entre les lumières. Dans l’onglet “couleurs”, j’ai ajusté en fonction de la teinte, la saturation et la luminance voulues. J’ai renouvelé l’opération avec mon risotto. Je n’aurai jamais cru un jour confectionner un risotto en clair-obscur… Et tout ça, de la manière la plus instinctive qui soit ! Pas besoin donc, d’être trop réveillé pour vos photos de petit déjeuner, juste quelques petits ajustements et la photo est prête à être postée ou … dégustée.

  • Avant/après
  • Avant
  • Après

 

3

Retrouvez les conseils aux petits oignons de Clem ici

Amateurs ou professionnels, argentique ou numérique, portraits ou paysages, quel que soit votre rapport à la photographie, Adobe Lightroom est un excellent logiciel pour vous perfectionner en la matière : à la fois intuitif, minutieux et simple d’utilisation, ce logiciel de retouche révolutionnaire – et à retrouver aussi bien sur votre ordinateur que sur votre smartphone ou votre tablette – vous offre en seulement quelques manipulations la possibilité de révéler le potentiel caché de la moindre photo, ce en jouant intelligemment sur tout un tas de paramètres qui apporteront une touche unique à vos prises de vue – avec Lightroom, vous ferez bonne impression !

Pour tester gratuitement Adobe Lightroom, c'est par ici !



Cité du Vin