L'auteur de la sculpture invisible vendue 15 000 euros accusé de plagiat

  • Invisible man

 

1

Le vent tourne ! Il semblerait que l''artiste italien ayant détourné 150cm x 150cm de vide en une "sculpture immatérielle" n'aurait pas été totalement transparent... Nos reporters sont sur le coup. 

Une fois n'est pas coutume, le plasticien Salvatore Garau refait les gros titres de la presse internationale. Sa sculpture invisible, qui avait défrayé la chronique il y a quelques semaines, fait l'objet d'un certificat d'authenticité depuis qu'un autre artiste, outre-Atlantique, l'accuse de plagiat. Son nom : Tom Miller. Ce sculpteur américain affirme en effet que l'œuvre est fortement inspirée de son propre travail immatériel, baptisé Nothing / Rien, exposé en 2016 à Gainesville, en Floride. Miller estime qu’à l’ère de la surinformation, il aurait simplement suffi à Salvatore Garau de tapoter dans Google "sculpture invisible" pour avoir connaissance de sa préexistence. Il a alors demandé à son confrère de le créditer sans plus attendre - rappelons que la sculpture de ce dernier Io Sono / Je suis s'était envolée pour 15 000 euros. Faisant face à un refus, le plasticien américain a décidé de saisir la justice. « L’idée était de façonner le néant en en faisant une sculpture, et c’est là-dessus que porte mon action en justice ». Son avocat, de nationalité italienne pour faciliter les échanges, espère toutefois régler ce conflit à l’amiable... Plagiat ou pas, ce qui est sûr, c'est que l'œuvre ne risque pas d'être volée !

Affaire à suivre, donc...