Musée de la Grande Guerre de Meaux
Musée de la Grande Guerre de Meaux

Le premier peintre de l'histoire ne serait pas un homo sapiens !

C'est l'affaire qui agite les préhistoriens. L'homo sapiens sapiens ne serait pas l'espèce du genre homo qui aurait expérimenté l'art en premier. Pourtant, n'était-ce pas là sa singularité ? On vous explique tout ! 

Tout part de la grotte espagnole d’Ardales, dans le Sud de l'Espagne, il y a quelques années. Connu pour ses inscriptions et peinture de la période paléolithique, elle faisait jusqu'à aujourd'hui l'objet d'une étude approfondie pour connaître l'origine et la date d'une “peinture” à base d’ocre rouge sur les colonnes d’une stalagmite monumentale. Finalement estimée à 60 000 ans, un temps où les humains modernes n’habitaient pas le continent, cette œuvre énigmatique avait d'abord fait l'objet d'un article scientifique émettant l'éventualité que ces pigments pouvait être la manifestation d'un phénomène naturelle telle une coulée d’oxyde de fer, avant qu'une étude plus sérieuse atteste qu’il s’agissait bien de pigments à base d’ocre très probablement amenés dans la grotte. Mieux, l’analyse de ces pigments, une première, a montré qu’ils n’étaient pas tous identiques, et que leur diversité correspondait aux différentes dates des fragments de stalagmite étudiés initialement. Autrement dit, des êtres doués d'intelligence sont venus à plusieurs reprises, sur plusieurs milliers d’années, pour marquer cette grotte au même endroit.

Une œuvre d'art, vraiment ?

Difficile de comparer ce comportement à celui qui produira l’art pariétal de l’humain moderne, plus récent, comme celui de la grotte Chauvet-Pont d’Arc, à -37.000 ans. Cela ressemble davantage à un comportement symbolique qu'artistique. Et bien malin qui pourrait en interpréter le sens, quand aujourd’hui encore les préhistoriens se disputent encore sur le sens à donner à l’art pariétal des humains modernes, entre expression artistique, récit du monde ou invocation de forces surnaturelles.

Mais alors, qui en est l'auteur ?

Vous l'aurez sûrement deviner : nous parlons de celui ayant cohabité avec les sapiens avant de disparaître dans les limbes darwiniennes il y a 40.000 ans, notre meilleur ennemi des temps préhistoriques, non pas le mammouth, mais bien le Néandertal, pour sûr ! Art ou pas, c’est une touche supplémentaire ajoutée à son portrait, lui qui était tout sauf un “cousin” un peu rustre de l’Homme, preuve en est...


Vous aimerez aussi…

Porte-Bonheurs, invité Thebe Magugu au Bon Marché Rive Gauche (5)
  • Actu
  • Contemporain

Le Bon marché transformé en un sublime bouquet par le créateur sud-africain Thebe Magugu

Bon Marché Rive Gauche
Jusqu'au 17 octobre 2021

L'étoile montante de la mode a imaginé cette œuvre florale, onirique et délicate. Cette installation dépasse pourtant largement le simple enjeu esthétique, puisque chacune des fleurs fera l'objet d'une vente caritative.

Daniel Buren au Palais de l'Elysée (3)
  • Actu
  • Contemporain

Daniel Buren s'invite à l'Élysée

Emmanuel Macron a confié à l’artiste la décoration de la verrière du jardin d’hiver de l’Élysée. Une œuvre annoncée comme temporaire...

le colt qui tua Billy the Kid
  • Actu
  • Insolite

WANTED : Le Colt qui tua Billy the Kid vendu 6 millions de dollars

Billy The Kid, recherché mort ou vif : le destin aura choisi la première option. Et ce destin est un Colt calibre .44 à barillet ayant appartenu au shérif Pat Garrett, aujourd'hui parti aux enchères pour le prix d'une jolie villa à Los Angeles... Le Far West, c'est plus ce que c'était !

vente artcurial catherine deneuve escarpins
  • Actu
  • Mode

 Catherine Deneuve met sa garde-robe aux enchères

Artcurial
Du 7 au 14 septembre 2021

Peut-on faire du Deneuve avec de la seconde main ? Oui, depuis que l'icône française a décidé de revendre 125 paires de chaussures et accessoires au profit des Restos du Coeur. Gainsbourg se serait réjoui d'apprendre la nouvelle, lui qui la surnommait, avec l'esprit cinglant qu'on lui connait, "Catherine d'occase"...


Musée de la Grande Guerre de Meaux