Département du Doubs
Département du Doubs

La première de Vanessa Paradis au théâtre : "Maman", ça vaut le coup ?

Depuis mardi, Vanessa Paradis est à l’affiche de la pièce Maman écrite par son époux Samuel Benchetrit au Théâtre Edouard VII. Entre sa performance et le prix des places, le public est partagé. Et nous, qu'est-ce qu'on en a pensé ?

Une ville, la nuit. Une femme attend son taxi, emmitouflée dans un manteau de fourrure. Un jeune homme passe devant elle une première fois. La dépasse. Revient vers elle, lentement. Et lui pose une question qui va changer leurs vies à tous les deux.

Avec Vanessa Paradis, il y a souvent une histoire de taxi. Et c'est en attendant un que son personnage, Jeanne, se fera alpaguer par un jeune paumé (Félix Moati) qui l'a prise pour une prostituée. Mariée depuis 25 ans, en quête d'un enfant qu'elle n'a jamais eu, elle décidera de le prendre sous son aile, embarquant son mari (Éric Elmosnino) dans une histoire tantôt comique, tantôt dramatique, mais toujours originale. Tout cela se passe sous la devanture de sa boutique, "Maman".

 

Débrief (sans divulgâchis)

Un récit qui ne fait pas dans la facilité malgré une thématique déjà bien explorée : l'amour inconditionnel d'une mère. Vanessa Paradis fait ses premiers pas sur les planches d'un pied qui tâtonne : on ressent le trac, mais finit par s'emparer de la scène avec ses trois compagnons particulièrement en forme - Eric Elmosino campe son personnage avec brio. Si les premières minutes peuvent paraitre incertaines, on se laisse happer par cette histoire drôle, pleine de poésie et de tendresse, et finalement convaincre. Les dialogues sont excellents et savoureux. On regrettera le surgissement de quelques monologues qui viennent casser le rythme.

Vanessa Paradis

Vanessa Paradis nous livre une performance juste, grâce à sa présence naturelle et sa voix. Même en cas de trémolos, on y croit. Parce que c’est elle, au naturel, et son personnage aussi. Alors on la revoit lors de ses premiers pas à la télé, chanter Emilie Jolie à l'Ecole des fans, et l’on se dit qu’elle n’a pas tant changé, et c’est tant mieux.

Le prix

Pour autant, le spectacle ne vaut sûrement pas son prix "carré d'or", s'élevant à près de 100 euros, presque un ballet à l'opéra. Mais on peut largement en profiter pour 25 euros - il n'est pas nécessaire d'être aux premières loges pour passer un bon moment !

La pièce se conclura par une ovation du public. Malgré des imperfections de rodage, la pièce mérite son succès. Il faudra sans doute attendre quelques semaines pour que l'interprète de Joe de le Taxi soit en pleine de maîtrise de soi et de son corps. Finalement, Vanessa reste fidèle à elle-même, un îlot de sincérité et de douceur dans le paysage artistique - un paradis...



Département du Doubs