Musée des Impressionnismes Giverny
Musée des Impressionnismes Giverny

L’institut des Cultures d'Islam donne carte blanche à Hossein Valamanesh avec son exposition "Puisque Tout Passe"

Institut des Cultures d'Islam
Jusqu'au 13 février 2022

  • Hossein Valamanesh, Earth, Animal, Self and the Chant of Becoming, 1992
  • Hossein Valamanesh, Subdivision, 1989
  • Hossein Valamanesh, The Lover Circles his own Heart, 1993
  • Hossein Valamanesh, Daily Bread, 1995
  • Hossein Valamanesh, Lovers, 1996
  • Hossein Valamanesh, ‘Longing Belonging’, 1997
  • Hossein Valamanesh, Nesting, 2005
  • Hossein Valamanesh, Fallen Branch, 2005
  • Hossein Valamanesh, Seven Steps, 2009
  • Hossein Valamanesh, Hasti Masti, Sans date
  • Hossein Valamanesh, CHAR SOO, 2015
  • Hossein Valamanesh, 'This will also pass’, 2012
  • Hossein Valamanesh, Lotus Vault 2, 2013
  • Hossein Valamanesh, Mast o Mast, 2010
  • Hossein Valamanesh, Sifting Through, Gold Was Found Here, 1985

 

15

Première rétrospective en Europe pour l’artiste australien d’origine iranienne. Au programme : des œuvres réalisées depuis les années 80 jusqu’à nos jours, dont certaines conçues spécialement pour l’occasion. En mêlant les supports, Hossein Valamanesh nous offre une réflexion profonde autour des thèmes de l’amour, de la spiritualité et du rapport à la nature. Pour cela, il use sans parcimonie d’humour, de philosophie et de souvenirs personnels, tout en mettant à l’honneur les cultures de ses deux pays. La diversité des médiums employés (photographies, textes, peintures) permet au spectateur de vivre une expérience à la fois immersive et contemplative. L’événement s’ouvre sur un dédale de pans de tissus parsemés du mot « amour » en farsi (l’écriture est très présente chez lui), créant une désorientation avant d’inviter à la méditation. Ce processus nous plonge directement au cœur de la vision de l’artiste – très influencée par la parole du poète soufi Djalâl ad-Dîn Rûmî. De la même manière, il s’inspire largement du rapport qu’entretiennent les aborigènes à la terre, pour nourrir sa réflexion sur la nature, mais également pour parler de l’exil qu’il a connu.



Musée des Impressionnismes Giverny