Musée des Impressionnismes Giverny
Musée des Impressionnismes Giverny

« Un passé pour un présent » : l'exposition-évènement du Musée de l'Hôtel-Dieu de Mantes-la-Jolie en collaboration avec le Louvre

Musée de l'Hôtel-Dieu de Mantes-la-Jolie
Jusqu'au 27 mars 2022

  • Attribué à Tabriz Iran, Plat de reliure : délassement princier dans la nature Mohamed Soltan, vers 1550
  • Anonyme, Polissoir à inscription coranique : Sourate 36 (Ya. Sin, yāʾ sīn),1700-1900
  • Anonyme, Plaque de fondation d'une tour, 3ème quart du XVIIIe siècl
  • Anonyme, Coupe aux danseurs
  • Portrait de Hasan Beg Torkaman, 18e siècle, Paris, Musée du Louvre -Département des Arts de l'Islam, N°inv : MAO 1219 / Ancienne Coll. Garabedian
  • Anonyme, Syrie, Chandelier orné d’armoiries, vers 1300-1400

 

6

« Un passé pour un présent ». Voici une invitation pleine de sagesse que nous propose le Musée de l’Hôtel-Dieu de Mantes-la-Jolie en étroite collaboration avec le Musée du Louvre, pour comprendre les nombreux échanges opérés entre l’Orient et l’Occident depuis la nuit des temps ou même simplement admirer les innombrables trésors de l’Islam. Car il s’agit bien là d’une main tendue vers une civilisation millénaire, riche d’une histoire multiculturelle mais dont les récits restent encore trop méconnus en Europe. « Arts de l’Islam ». Que cache cette formule utilisée par tous ? Témoignage de multiples histoires artistiques, cette notion inventée par des voyageurs passionnés du XIXe siècle renferme en dépit de leurs dates ou de leurs origines, moults trésors, objets précieux venus des pays sous religion musulmane. Pour comprendre, le Musée de l’Hôtel-Dieu dévoile 10 « œuvres d’art islamique », à la fois historiques et contemporaines, issues d’importantes collections nationales, dont certaines viennent directement du département des Arts de l’Islam du Musée du Louvre. Des trésors inestimables hérités d’autant de cultures différentes – iraniennes, turques, arabes, syriennes – caressant toutes les techniques artistiques de ces régions reculées. On y découvre ainsi une stèle funéraire en provenance de la Mecque datée du Xe siècle, un polissoir doré au décor gravé d’une inscription coranique, un chandelier syrien orné d’étranges armoiries tandis qu’une vidéo de l’artiste-laborantin franco-marocain Hicham Berrada, flirtant dangereusement avec la recherche scientifique, constitue le pendant contemporain de pratiques multiples nourries par un héritage commun. Une plongée unique sur les traces de l’Orient d’hier et d’aujourd’hui…


Expo suivante


Musée des Impressionnismes Giverny