Musée de la Vie romantique
Musée de la Vie romantique

Spectaculaire : Cézanne mis à l'honneur dans la nouvelle exposition immersive de l'Atelier des Lumières à Paris

L'Atelier des Lumières
Jusqu'au 3 janvier 2023

La nouvelle création de l’Atelier des Lumières à Paris est un véritable chef-d’œuvre. Et pour cause, le défi était de taille, puisque l’invité d’honneur de cette saison n’est autre que Paul Cézanne. Alors comment raconter sa peinture sans exposer ses toiles, comment ressentir la matière sans observer les masses de couleurs, comment voir la peinture à travers le numérique ? Et bien en ne se contentant pas de montrer les œuvres, mais en invitant le visiteur à les traverser. Sur les 3000m2 de l’Atelier, la Provence d’autrefois reprend vie, dans une illusion presque parfaite. Nous traversons les prairies verdoyantes des paysages aixois, avant de s’abriter à l’ombre d’un cerisier pour nous protéger un instant du soleil brûlant du Midi, nous nous approchons si près de l’eau qu’elle pourrait bien nous aspirer tels des Narcisses enivrés, nous succombons à la tentation de ces fruits gorgés de sucre tout en nous noyant dans les yeux bleus d’Hortense Fiquet... Etonnamment, nous finissons presque par oublier les baigneuses et autres joueurs de cartes iconiques, pour se concentrer non plus sur le mythe mais bel et bien sur la peinture. Loin de mettre les œuvres à distance, les nouvelles technologies nous permettent de redécouvrir le travail de Cézanne autrement : nous réalisons combien ses natures mortes ont bouleversé les règles de la peinture, en frôlant l’abstraction. Nous mesurons la force de ses portraits, bruts et authentiques, en les admirant sur plus de 10 mètres de haut. Nous plongeant tour à tour dans une veine impressionniste, dans une palette fauve ou aux portes du cubisme… Apothéose de cette parenthèse enchantée, les images de la montagne Sainte-Victoire, si chère au peintre, qui s’enchainent dans un ballet étourdissant rythmé par la musique, déclinant en un instant les quelque 90 représentations que Cézanne a pu en faire. Une cathédrale de chefs-d’œuvre de lumières, qui nous invite à ressentir, presque littéralement, l’immensité d’un artiste qui a certes changé le cours de l’histoire de l’art, mais qui a surtout réussi, par ses œuvres, à ensoleiller la vie.

  • Vue de l'exposition
  • Vue de l'exposition
  • Vue de l'exposition
  • Vue de l'exposition
  • Vue de l'exposition
  • Vue de l'exposition
  • Vue de l'exposition
  • Vue de l'exposition
  • Vue de l'exposition
  • Vue de l'exposition

 

10

Selon Picasso, il était « notre père à tous ». De manière plus universelle, il est en tout cas reconnu par beaucoup comme le père de l’art moderne. Plongez au cœur de l’œuvre de Cézanne grâce à la nouvelle création merveilleuse de l’Atelier des Lumières. En immersion totale, découvrez le peintre d’une tout autre manière : sa construction unique des formes et des couleurs, ses paysages, ses natures mortes proches de l’abstraction et ses portraits profonds et entiers. Grâce au numérique, l’ancienne usine expose une personnalité aux mille facettes, un peintre parti du réalisme, passé par l’impressionnisme, et ayant touché le fauvisme et le cubisme du bout des doigts. Tout au long du parcours thématique, son lien particulièrement fort avec la nature s’épanouira sous vos yeux. Arbres, fleurs, champs, fruits, jardins, tous sont passés sous son pinceau un jour ou l’autre. Ils sont alors sujets (Nature morte aux pommes, Les Carrières de Bibémus), ou bien décors, refuges (Les baigneuses, Le Pont). Le spectateur se retrouve immergé au cœur des paysages cézanniens : la douceur d’une halte à l’ombre d’un cerisier, le soleil brûlant du Midi, les poires gorgées de sucre et de couleur... Sur les 3000m2 de l’espace, la Provence des années 1860 prend peu à peu vie devant le visiteur, pris dans une illusion presque parfaite. La projection l’invite à explorer une nouvelle facette, un nouvel aspect de la peinture de Cézanne, notamment grâce à la découverte de nombreux détails des œuvres, parfois invisibles à l’œil nu. Point culminant de ce moment magique : les images de la montagne Sainte-Victoire, si chère à l’Aixois, dont il peignit plus de 90 représentations. L’exposition immersive nous invite à étudier avec attention les matières, formes et traits utilisés par le peintre, faisant de lui un artiste à la croisée des dialogues picturaux. Une œuvre passionnée, vivante et sincère.

  • Simulation de l'exposition Paul Cezanne, Lumières de Provence
  • Simulation de l'exposition Paul Cezanne, Lumières de Provence
  • Simulation de l'exposition Paul Cezanne, Lumières de Provence
  • Simulation de l'exposition Paul Cezanne, Lumières de Provence
  • Simulation de l'exposition Paul Cezanne, Lumières de Provence
  • Simulation de l'exposition Paul Cezanne, Lumières de Provence
  • Simulation de l'exposition Paul Cezanne, Lumières de Provence
  • Simulation de l'exposition Paul Cezanne, Lumières de Provence
  • Simulation de l'exposition Paul Cezanne, Lumières de Provence
  • Simulation de l'exposition Paul Cezanne, Lumières de Provence
  • Simulation de l'exposition Paul Cezanne, Lumières de Provence

 

11

Autour de l'expo

  • Simulation de l'exposition Vassily Kandinsky, l'Odysée de l'abstrait
  • Simulation de l'exposition Vassily Kandinsky, l'Odysée de l'abstrait
  • Simulation de l'exposition Vassily Kandinsky, l'Odysée de l'abstrait
  • Simulation de l'exposition Vassily Kandinsky, l'Odysée de l'abstrait
  • Simulation de l'exposition Vassily Kandinsky, l'Odysée de l'abstrait
  • Simulation de l'exposition Vassily Kandinsky, l'Odysée de l'abstrait
  • Simulation de l'exposition Vassily Kandinsky, l'Odysée de l'abstrait

 

7

Après le père de l’art moderne, c’est au père de l’art abstrait, Kandinsky, de revêtir son habit de lumière pour une parenthèse artistique vertigineuse et audacieuse, dans la continuité de l’œuvre de Cézanne. Pendant une dizaine de minutes, plongez-vous dans l’univers fou et dépareillé de ce peintre visionnaire, maître de l’avant-garde. L’association des deux artistes n’est pas un hasard, puisque Kandinsky disait de Cézanne « Il a élevé la nature morte au rang d’objet extérieurement mort et intérieurement vivant. Il a traité les objets comme il avait traité l’homme, car il avait le don de découvrir partout la vie intérieure ».


Vous aimerez aussi…

Capture d’écran 2021-09-27 144107
  • Vidéo
  • Contemporain

 Visite guidée de la nouvelle Bourse de Commerce : le prestigieux écrin de la Collection Pinault

Bourse de Commerce
Collections permanentes

C’était l’une des ouvertures les plus attendues de l’année, décalée à de nombreuses reprises et qui vient, enfin, d’ouvrir ses portes. La collection Pinault a opté pour un écrin de choix au cœur de Paris, dans le splendide Palais de la Bourse de Commerce. L’ambition était haute, créer un Palazzo Grassi à Paris.

Vue d'exposition Toulouse Lautrec - Grand Palais - Paris (87)
  • Vidéo
  • Incontournable

 Toulouse-Lautrec, l'exposition résolument moderne du Grand Palais

Grand Palais
Du 9 octobre 2019 au 27 janvier 2020

Mais qui êtes-vous Henri de Toulouse-Lautrec ? Henri Marie Raymond de Toulouse-Lautrec-Monfa pour vous servir. Peintre de Montmartre, de l’ivresse et de la décadence, ses tableaux allient réalisme brut et truculence.

Exposition Charles Ray Sculpture fiction - Bourse de Commerce - Centre Pompidou - Vues de l'exposition (15)
  • Vidéo
  • Sculpture

 La Bourse de Commerce et le Centre Pompidou s'associent le temps d'une exposition-évènement autour de Charles Ray

C’est une découverte pour la plupart des Français. Charles Ray, l’un des sculpteurs américains les plus insaisissables, fait l’objet d’une double exposition à Paris, orchestrée simultanément au Centre Pompidou et à la Bourse de Commerce.

Exposition Charles Ray Sculpture fiction - Bourse de Commerce - Centre Pompidou - Vues de l'exposition (13) - Copie
  • Vidéo
  • Contemporain

 Le Centre Pompidou abrite une rétrospective inédite sur le sculpteur Charles Ray

Centre Pompidou
Jusqu'au 20 juin 2022

À travers une sélection d'une vingtaine de ses travaux, le Centre Pompidou revient sur près de 50 années de création du sculpteur Charles Ray.


Musée de la Vie romantique