MUDO - André Metthey
MUDO - André Metthey

La flamboyante exposition Charles Camoin, un fauve en liberté au Musée de Montmartre

Musée de Montmartre
Jusqu'au 11 septembre 2022

  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris
  • Vue de l'exposition Charles Camoin, un fauve en liberté, au Musée de Montmartre, Paris

 

30

Le critique et historien de l’art Bernard Dorival disait de lui qu’il était « le plus impressionniste des fauves ». Charles Camoin, peintre virtuose de la première moitié du XXe siècle, laisse en effet derrière lui l’image d’un fauve en liberté, nourri par ses nombreuses rencontres artistiques, affranchi sans mal des règles dominantes de l’académisme. Dissocié le temps d’une exposition de ses grands compagnons d’art qu’étaient Matisse, Derain et Vlaminck, le peintre marseillais se voit aujourd’hui auréolé d’une gloire nouvelle au Musée de Montmartre. À travers la sélection d’une centaine de tableaux et dessins hauts en couleur, l’institution parisienne retrace l’évolution du processus créatif de l’artiste, grand admirateur des impressionnistes, et ce à l’emplacement même de l’un de ses anciens ateliers ! Suivant un parcours chronologique, l’exposition, placée sous le signe des couleurs chatoyantes du fauvisme, fait ainsi la part belle à ses nombreux nus féminins et ses flamboyantes séries de paysages. Des œuvres sur lesquelles souffle encore un doux parfum de scandale… à l’image de son auteur, résolument libre ! Influencé par Renoir, guidé par Cézanne, Camoin s’affirme ici comme l’auteur d’une œuvre complexe, audacieuse et spontanée. Un hymne à la couleur à savourer sans modération…

  • Charles Camoin, Portrait d'Albert Marquet, vers 1904-1905

 

1

Focus sur...
Charles, Albert, Henri et les autres
Ensemble, ils ont fait les quatre cents coups. Depuis leur rencontre sur les bancs de l’École des Beaux-Arts de Paris, Henri Matisse, Albert Marquet, Henri Manguin et Charles Camoin aspirent à une nouvelle ère, passant leurs soirées à refaire le monde et à imaginer renverser les canons esthétiques de l’époque. Affranchis de l’enseignement de leur maître à la mort de celui-ci, les « élèves de Gustave Moreau » se retrouvent régulièrement chez Manguin, seul à disposer alors d’un atelier, pour écrire ensemble les nouveaux chapitres de l’Histoire de l’art. Ici, sur un fond uniforme à l’éventail de nuances réduit, Charles Camoin sous l’influence de Cézanne s’abandonne à la figuration en brossant le portrait de son ami Albert Marquet.

  • Charles Camoin, Deux Pins dans les calanques de Piana, 1910
  • Charles Camoin, La Saltimbanque au repos, 1905
  • Charles Camoin, Maisons à Montmartre, vers 1908
  • Charles Camoin, Port de Marseille, Notre-Dame-de-la-Garde à travers les mâts, 1904-1905
  • Charles Camoin, La Croisée des chemins à Ramatuelle, vers 1957
  • Charles Camoin, Le Pont des Arts vu du Pont-Neuf, 1904
  • Charles Camoin, Lola sur la terrasse, 1920
  • Charles Camoin, Port de Cassis, 1904
  • Charles Camoin, Autoportrait, 1910

 

9

Le saviez-vous ?
Charles Camoin était, dit-on, un homme plein de ressources. L’Histoire retient principalement son audace face au père de la modernité, Paul Cézanne. En 1901, en plein service militaire, le jeune homme ose un soir frapper à la porte du vieux maître. Adulé par la jeune génération d’artistes, Cézanne est hélas connu pour son caractère difficile. Contre toute attente, le vieil homme se prend de sympathie pour ce « vaillant marseillais » et l’invite dès lors régulièrement chez lui. Les deux hommes deviennent amis, échangeant une correspondance assidue dans laquelle Cézanne délivre de nombreux conseils à son nouveau protégé.

Tentez de gagner votre place pour cette exposition lors de notre événement La Grande cueillette de la culture le 3 juillet au Palais Royal. Plus d'informations sur l'association Culture and the City ici.

Billetterie

Vous aimerez aussi…

Exposition Les Choses au Musée du Louvre
  • Classique

"Les choses" ou l'histoire de la nature morte de A à Z la nouvelle exposition 2022 du Musée du Louvre.

Musée du Louvre
Du 13 octobre 2022 au 23 janvier 2023

Le Musée du Louvre exposera "Les choses", sa nouvelle exposition de 2022, retraçant l'histoire de la nature morte de A à Z.

Exposition Françoise Pétrovitch à la BNF (1)
  • Incontournable

Exposition Françoise Pétrovicth à la BnF : l'artiste nous invite derrière ses paupières

Bibliothèque Nationale de France
Du 18 octobre 2022 au 29 janvier 2023

Pour sa dernière exposition, la BnF se glisse “Derrière les paupières” d’une figure montante de l’art contemporain, Françoise Pétrovitch.

Exposition Face au soleil au Musée Marmottan Monet
  • Classique

Face au Soleil au Musée Marmottan-Monet, l'exposition qui célèbre les 150 ans d'Impression, soleil levant de Claude Monet

Musée Marmottan-Monet
Du 14 septembre 2022 au 29 janvier 2023

En 2022 le Musée Marmottan Monet présentera : Face au soleil, l'exposition qui rend hommage à la célèbre toile Impression Soleil Levant de Claude Monet qui fête ses 150 ans !

Exposition Edvard Munch au Musée d'Orsay
  • Classique

"Un poème d'amour, de vie et de mort" d'Evard Munch, l'exposition phare 2022 du Musée d'Orsay

Musée d'Orsay
Du 20 septembre 2022 au 22 janvier 2023

Le Musée d'Orsay exposera en 2022, Edvard Munch : "Un poème d'amour, de vie et de mort". L'artiste mondialement connu pour avoir peint Le Cri, est pourtant l'artiste de plus de 150 œuvres méconnues.


MUDO - André Metthey