Cité du Vin
Cité du Vin

La National Gallery de Londres renomme les Danseuses russes de Degas

L’institution britannique, située en plein cœur de la capitale anglaise, a judicieusement renommé le célèbre tableau Danseuses ukrainiennes.

Alors que le conflit continue de faire rage à l’est de l’Europe, les acteurs du monde de l’art continuent d'agir à leur façon pour protester contre les actions du gouvernement russe. Ainsi, certains artistes démissionnent de leur fonctions, des musées annulent leurs expositions ou leurs prêts d’œuvres, et la National Gallery de Londres, quant à elle, a trouvé une tout autre méthode pour proclamer haut et fort son opinion.

C’est à travers un tableau du célèbre peintre impressionniste français Edgar Degas que l’institution culturelle prend les armes, en ne faisant rien de moins que de rebaptiser l’une des œuvres de l’artiste. La toile en question ? Une peinture représentant de jeunes danseuses vêtues de blanc, des rubans jaunes et bleus dans les cheveux et sur le corps. Originellement intitulé Danseuses russes, la création s’intitule dorénavant Danseuses ukrainiennes. Une action revendiquée, et justifiée par le musée, qui a ainsi publié une photo de l’œuvre sur son site internet, accompagnée de ces quelques mots : « Il est quasiment certain que ces danseuses sont Ukrainiennes plutôt que Russes ».

Une action extraordinaire, initiée à la suite de l’interpellation d’une ukrainienne, Tanya Kolotusha, sur Instagram. La jeune femme, qui vit à Londres, a ainsi déclaré « Depuis que la Russie a lancé la guerre en Ukraine, je ne fais que penser à cette œuvre. Le fait est que les danseuses ne sont pas russes et ne l'ont jamais été. La Russie, les Russes se sont appropriés et s'approprient encore de nombreux éléments de la culture ukrainienne ». Un moyen pour elle d’inciter le musée à prendre des mesures adéquates, et modifier le nom de l’œuvre. Une décision symbolique, et surtout beaucoup plus juste selon la National Gallery.


Vous aimerez aussi…

Pieter_Bruegel-paysage-hiver
  • Actu
  • Classique

Un tableau de Brueghel le Jeune retrouvé à Dijon vendu 600 000 euros aux enchères

Dimanche 15 mai, animation exceptionnelle dans une salle de vente dijonnaise : un tableau de Pieter Brueghel le Jeune, retrouvé par hasard lors d’un inventaire immobilier, a été vendu 600 000 euros.

Série d'oeuvres Golsa Golchini, peintures surréalistes sur main (8)
  • Actu
  • Découverte

Cette artiste peint des scènes surréalistes... sur ses paumes de main

En 2022, plus besoin de se munir d'une toile pour peindre. Un postulat partagé par cette artiste iranienne, débordante d'imagination et forte de créativité, qui a décidé de troquer son support traditionnel pour... ses mains !

634782-1er-mai-pourquoi-offre-t-on-un-brin-de-muguet-ce-jour-la-histoire-et-origines-de-cette-tradition
  • Actu
  • Insolite

Pourquoi offre-t-on du muguet le 1er mai ?

Comme chaque année, vous vous apprêtez à courir chez le fleuriste pour vous procurer un petit brin de muguet à offrir à vos proches. Mais alors d’où vient cette coutume d’offrir la jolie fleur à clochettes blanches originaire du Japon ?

Le dejeuner : panneau decoratif
  • Actu
  • Classique

Une nocturne gratuite exceptionnelle au musée de l’Orangerie

Retour aux sources. Le 20 mai, les fameuses Curieuses nocturnes du musée d’Orsay s’installent à l’Orangerie pour une soirée gratuite incroyable.  


Cité du Vin