Que vaut l'adaptation de la Petite Sirène au cinéma ?

 

1

Largement décrié avant même sa sortie en salle, le live-action de La Petite Sirène a-t-il finalement évité la noyade annoncée ? S'il souffre parfois de la comparaison avec l'animé original, ce voyage estampillé Disney d'une durée excessivement longue pour l'intrigue (2h15) a les qualités et les défauts du géant du divertissement aux grandes oreilles : un beau casting avec de jolis effets spéciaux, mais des personnages (charmants) un peu creux. On passera devant la prestation en demi-teinte de Javier Bardem en roi Triton peu convaincant et atone pataugeant au milieu de l'océan, ou de celle de Jonah Hauer-King, nouvelle étoile en vogue d'Holywood, certes irrésistible avec ses fossettes mais particulièrement niais lors de ses retrouvailles avec sa belle. Pour ce qui est de Polochon... Un désastre. Un photoréalisme difforme, loin, très loin des prouesses de l'avant-gardiste Avatar : La Voie de L'Eau. Tout n'est pas à jeter dans ce soap-opéra aquatique. Dans la version originale, les acteurs et rappeurs Daveed Diggs et Awkwafina prêtent respectivement leurs voix à Sébastien, le fidèle crabe, et Eurêka, cet oiseau de mer attachant mais quelque peu stupide, en apportant un ressort comique indéniable à ces personnages secondaires, tandis que Melissa McCarthy s'impose comme la véritable méchante du film avec son rire machiavélique et son fard à paupières aux couleurs criardes. La comédienne au look de drag-queen et à la prestance d’une star de Broadway, détonne en prenant un malin plaisir à jouer la terrible sorcière des mers Ursula. L'envoûtante Halle Bailey balaie quant à elle d'un revers de nageoire bien sentie toute la polémique autour de sa couleur de peau en irradiant l'écran de sa simple présence. Dotée d’une jolie voix de sirène et de grands yeux candides, la petite protégée de Beyoncé fait taire tous ses détracteurs en portant sur ses frêles épaules cette comédie musicale signée Rob Marshall. Un gage habituel d'efficacité qui n'a hélas cette fois-ci pas convaincu la rédaction...

La Petite Sirène
De : R. Marshall
Avec : H. Bailey, J. Haueyr-King, J. Bardem
Genre : Science-fiction
Sortie en salle : 31 mai 2023

Lire un article sur un sujet similaire :
Les Gardiens de la Galaxie livrent leur dernière danse
Everything everywhere at all once, l'Objet filmique non identifié qui a tout raflé aux Oscars


Vous aimerez aussi…

(L-R): Pom Klementieff as Mantis, Groot (voiced by Vin Diesel), Chris Pratt as Peter Quill/Star-Lord, Dave Bautista as Drax, Karen Gillan as Nebula in Marvel Studios' Guardians of the Galaxy Vol. 3. Photo courtesy of Marvel Studios. © 2022 MARVEL.
  • Actu
  • Cinéma

Les Gardiens de la Galaxie livrent leur dernière danse

Le troisième et dernier volet des Gardiens de la Galaxie serait-il le meilleur Marvel depuis Endgame ? Pour ce grand final, la bande de Peter Quill nous embarque dans une folle aventure bien plus sombre.

laure calamy dans bonne conduite
  • Actu
  • Cinéma

Examen réussi pour Bonne Conduite

Plus qu'un revenge movie sur les côtes bretonnes, cette comédie policière potache réunit sur grand écran la géniale Laure Calamy et le mythique duo du Palmashow.

Les Trois Mousquetaires d'artagnan de Martin Bourboulon
  • Actu
  • Cinéma

Les Trois Mousquetaires de retour au cinéma avec d'Artagnan

Cette énième adaptation des Trois Mousquetaires s'en tire avec les honneurs grâce à ses décors naturels, ses somptueux costumes et son casting 5 étoiles.

328892741
  • Actu
  • Cinéma

On a vu le film qui a tout raflé aux Oscars, Everything everywhere at all once, on vous raconte

Vous aviez complètement raté le phénomène Everything everywhere at all once ? Pas de panique, nous aussi. Face au tsunami provoqué par le sacre des Daniels à Los Angeles, nous nous sommes procurés cet objet filmique non identifié afin de nous faire notre propre avis. Verdict ? Holywood est encore sous le choc ; ça tombe bien, nous aussi.