Le rouge coule à flots avec Frances Goodman à la Galerie les Filles du Calvaire

Galerie les Filles du Calvaire
Jusqu'au 20 avril 2024

 

8

Le rouge, couleur première de l’humanité. Elle est ambivalence : la fois celle du sacré et du monde vivant, du feu et du sang, de la vie et de la destruction. Peu surprenant donc que l’artiste Frances Goodman la prenne comme fil conducteur de son exposition Red Runs Through.

Grâce son utilisation détournée des paillettes, liées aux codes classiques de la féminité (maquillage, mode, etc.), l’artiste insuffle une dimension merveilleuse à ses œuvres et nous offre une esthétique splendide. Celle-ci, festive et étincelante, n’est pourtant pas sans contrepartie, comme le suggère Thakatha, référence à la sorcière africaine, où des serpents aux écailles brillantes s’étouffent mutuellement.

Après les visuels vibrants et pailletés, le rouge et le féminin prennent une autre dimension avec Comforter, une pièce monumentale. Ici, la couleur tend vers le ventre maternel, et nous pénétrons dans un univers sensoriel où le rouge enveloppe et stimule. L’artiste sud-africaine ne s’arrête pas là, et propose une subversion pleine d’humour de la pression au « feel good » et des appâts vers une vie meilleure, avec lesquels elle s’amuse intelligemment.

Entre paillettes et injonctions, pouvoir et réconfort charnel, Frances Goodman balaye la construction de l’identité féminine et nous invite à une exposition puissante et pleine de compassion. Que le rouge coule à flots.