Cent portraits pour un centenaire

Musée de la Légion d'honneur et des ordres de chevalerie
Du 11 novembre 2017 au 11 février 2018

Du 11 novembre 2017 au 11 février 2018 - 
Musée de la Légion d'honneur //

  • Fantassin Desvignes (Bourguigon), armée française - Exposition Cent portraits pour un centenaire, Les soldats de Foch vus par Burnand au Musée de la Légion d'Honneur
  • Soldat japonais, armée japonaise - Exposition Cent portraits pour un centenaire, Les soldats de Foch vus par Burnand au Musée de la Légion d'Honneur
  • Sous-officier hindou (sikh), Sunder Sing Haldice, armée britannique - Exposition Cent portraits pour un centenaire, Les soldats de Foch vus par Burnand au Musée de la Légion d'Honneur
  • Bâton de maréchal de France remis à Ferdinand Foch le 23 août 1918 - Exposition Cent portraits pour un centenaire, Les soldats de Foch vus par Burnand au musée de la Légion d'honneur
  • Salle de la Légion d'honneur - Exposition Cent portraits pour un centenaire, Les soldats de Foch vus par Burnand au Musée de la Légion d'Honneur

 

5

Les soldats de Foch vus par Burnand

Inauguré en 1925 afin de « glorifier la mémoire des légionnaires morts pour la patrie et l’humanité », le musée de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie se devait de présenter une contribution originale pour commémorer le centenaire de la Première Guerre mondiale. C’est chose faite avec cette exposition qui met en regard les décorations et bâtons du maréchal Foch avec les portraits au pastel des soldats qui ont été sous son commandement. Réalisés par le peintre suisse Eugène Burnand, ils dépeignent avec humanité l’expressivité des visages graves d’hommes de retour du front de la guerre de 14-18. Mais parmi les 102 tableaux représentant 14 nations et tous les grades, seuls 40 ont été achevés avant l’armistice : le peintre a poursuivi la série Les Alliés dans la guerre des nations pour mieux rendre compte de la diversité des peuples engagés au sein des armées alliées. Si le maréchal Foch manque à l’appel - le peintre est décédé avant d’avoir pu réaliser son portrait – sa présence au travers de ses insignes honorifiques et des vidéos historiques est saisissante. Un bien bel hommage à une figure oubliée du grand public qui fut pourtant l’un des plus grands soldats de notre histoire.

To commemorate the First World War centennial, the Legion of Honour museum presents a hundred portraits of soldiers drawn by Eugène Burnand as well as Marshal Foch’s signs of honour.

Dès 7 ans
Fermé le 25 décembre 2017 et le 1er janvier 2018


Expo suivante