La guerre d'Indochine

Jusqu'au 13 janvier 2018 -
Studio Willy Rizzo //

 

20

Willy Rizzo, un photographe à contre-emploi

En 1952, la guerre d’Indochine fait rage. Les photographes de presse se succèdent pour tenter d’immortaliser ces moments de peur, de douleur et d’incertitude, mais tous les clichés se ressemblent et se fondent dans la masse des médias. Philippe Boegner, alors directeur de Paris Match engage Willy Rizzo, photographe de mode, lui demandant de poser un œil nouveau sur ce terrible conflit. L’artiste change alors la vision d’un monde dangereux. S’infiltrant dans un camp de prisonniers Viet-Minh, il y saisit des scènes terrifiantes et exaltantes de la vie quotidienne. Des portraits parfois heureux, parfois effrayés, dans cet univers de boue et de désordre, où les batailles se succèdent, fatiguant les soldats. A travers l’objectif de Rizzo, c’est une dimension humaine qui se tisse. Le long des clichés, on découvre des histoires, des moments intimes, ces moments qui rapprochent les combattants de leurs familles pourtant si lointaines. C’est un véritable journal que l’artiste crée, reflétant la réalité, brute et sans artifice. De ces images on perçoit les tensions et la solitude. Cette solitude dans les rues de la ville désertées après le couvre-feu, ou bien dans les yeux des soldats, parfois. Mais on y devine aussi les éclats de rire tonitruants des hommes, ceux qui refusent de céder à la terreur, ceux qui puisent dans cette force de groupe, d’équipe pour se donner du courage. Et de figures réelles, Willy Rizzo transforme ses modèles en acteurs d’un film. Un film aux images inouïes et à la terrible réalité. Un film historique aux clichés bouleversants.

In 1952, Willy Rizzo, a fashion photographer is sent to Indochina to take pictures of the war. He comes back with striking photographs, starring soldiers in their daily lives, full of pain and fear, laughter and relief. A beautiful exhibition.

Studio Willy Rizzo
Jusqu’au 13 janvier 2018
12 rue de Verneuil, 75007 – M° Rue du Bac (12)

Du lun. au sam. de 11h à 19h – Fermé le dim.
Entrée libre


Vous aimerez aussi…

MEXICO. Mexico City. Olympic games. American athletes demonstrating against US race discrimination by clutching their fist. The american athlete Lee EVANS, winner of the 400 m in 43,86 sec. 1968.
  • Photo
  • Incontournable

Exposition Raymond Depardon, Les Jeux Olympiques 1964-1980 au FRAC Bretagne

Frac Bretagne
Du 15 juin 2024 au 5 janvier 2025

Le FRAC Bretagne retrace les mémoires olympiques de Raymond Depardon à travers une exposition dédiée au photographe.

Jean-Michel Ribes et Roland Topor
  • Incontournable
  • Gratuit

Un Pas de Côté à la BnF, une exposition dédiée à Jean-Michel Ribes

BnF François Mitterrand
Jusqu'au 15 septembre 2024

Dans une exposition singulière, la Bnf s'empare des archives du Théâtre du Rond-Point pour retracer la carrière éclatante de Jean-Michel Ribes, de 1960 à nos jours.

Exposition Portraits de l'Amérique Andress Serano au Musée Maillol ANSE-Blood_on_The_Flag_2001
  • Photo
  • Contemporain

Exposition Portraits de l'Amérique : Andres Serrano fait scandale au Musée Maillol

Musée Maillol
Jusqu'au 20 octobre 2024

Avec cette puissante exposition photo au Musée Maillol, Andres Serano dresse Les Portrait de l'Amérique, déchirée face à une bataille électorale cruciale.

Across from Burger King
  • Gratuit
  • Photo

Exposition Ari Marcopoulos au Musée d'art moderne de Paris

Musée d'art moderne Paris
Du 5 avril au 25 août 2024

Le Musée d'Art Moderne de Paris donne carte blanche à Ari Marcopoulos, photographe tendance et cinéaste emblématique de l’underground américain.