Requiem pour les Barthélemy
Requiem pour les Barthélemy

DUNKERQUE // Enchanté

Du 21 avril au 26 août 2018 -
LAAC de Dunkerque //

  • Atelier
  • Gautier Deblonde Atelier de Pierre Soulages, Paris, 2007 (détail)
  • Jean-luc Vilmouth Odyssée, 1983 - Collection IAC, Rhône-Alpes, (Villeurbanne)
  • Michel Paysant Inventarium 03 – 2003, Détail des architectures de mémoire, Fonds National d'Art Contemporain
  • Pierre Mercier Les travailleurs dans la rue – 1978 – 1982 – collection de l’artiste
  • Tony Cragg Palette, 1985 – FRAC Bourgogne
  • © LAAC Dunkerque
  • © LAAC Dunkerque
  • © LAAC Dunkerque
  • © LAAC Dunkerque
  • © LAAC Dunkerque
  • © LAAC Dunkerque
  • © LAAC Dunkerque
  • © LAAC Dunkerque
  • © LAAC Dunkerque
  • © LAAC Dunkerque
  • © LAAC Dunkerque
  • © LAAC Dunkerque
  • © LAAC Dunkerque

 

On a pu entendre dans le film La Haine de Mathieu Kassovitz que « l’important n’était pas la chute, mais l’atterrissage » : qu’en somme l’aboutissement prime sur le cheminement. L’exposition Enchanté nous prouve tout l’inverse en mettant le processus créatif en lumière.
C’est le process de construction de l’art qui est au centre de cette exposition. Cinq notions seront abordées pour développer ces questions : l’atelier, l’esquisse et la maquette, le détournement d’objet, la série et, enfin, la création in situ, grâce à la présence d’œuvres exceptionnelles comme « Atelier », la série photographique de Gautier Deblonde, qui comme son nom l’indique montre des ateliers d’artistes (habituellement non accessibles). L’exposition tente de prouver par plusieurs biais que le voyage compte peut-être plus que la destination. Quand l’atelier et les pérégrinations de l’inspiration sont eux- mêmes des formes d’art, le cheminement de la pensée devient une fresque globale qu’il convient de mettre en avant autant que l’œuvre dite « finale ».

> On a vu, on vous raconte : l'exposition Enchanté au LAAC Dunkerque en vidéo



Requiem pour les Barthélemy