fbpx
Arts in the City YouTube
Arts in the City YouTube

Action Mai 68

Du 4 mai au 7 juillet 2018 - 
Galerie Wallworks //

  • Shadi Alzaqzouq, Action, 2018, technique mixte sur un original de la une du journal Action, 54 x 37 cm
  • Betty Mariani, Action, 2018, technique mixte sur un original de la une du journal Action, 54 x 37 cm
  • Greg ͞Léon͟ Guillemin, Action, 2018, technique mixte sur un original de la une du journal Action, 54 x 37 cm
  • Twopy, Action, 2018, technique mixte sur un original de la une du journal Action, 54 x 37 cm
  • Stew, Action, 2018, technique mixte sur un original de la une du journal Action, 54 x 37 cm
  • Retro, Action, 2018, technique mixte sur un original de la une du journal Action, 54 x 37 cm
  • Katre, Action, 2018, technique mixte sur un original de la une du journal Action, 54 x 37 cm
  • Nebay, Action, 2018, technique mixte sur un original de la une du journal Action, 54 x 37 cm
  • Jef Aérosol, Action, 2018, technique mixte sur un original de la une du journal Action, 54 x 37 cm
  • Alëxone, Action, 2018, technique mixte sur un original de la une du journal Action, 54 x 37 cm
  • Speedy Graphito, Action, 2018, technique mixte sur un original de la une du journal Action, 54 x 37 cm

 

Les street-artistes ont l’habitude d’intervenir sur les supports de mobilier urbain, des boîtes aux lettres aux feux de circulation, en passant par les rideaux de fer et les panneaux de signalisation. À l’occasion des 50 ans de Mai 68, ce sont des unes originales du journal Action que Claude Kunetz, fondateur de la galerie Wallworks, donne à réinventer comme médium à ces artistes.

Créé par le journaliste Jean Schalit, le premier numéro de Action sort en effet le 7 mai 1968 et sert de tribune aux revendications étudiantes. Les pages sont confiées à de nombreux dessinateurs, comme Siné, Topor ou Wolinski. À l’époque, le galeriste témoin des événements en plein cœur de Paris, a eu l’idée de les collecter et de les conserver. Aujourd’hui, il en fait une exposition, aux côtés de tracts et de documents originaux.

Ainsi, ce sont 42 artistes d’art urbain qui s’expriment par le biais des exemplaires de ce journal militant. Parmi ceux-ci, des Français tels que Jef Aérosol, Arek, Madame ou Poes ; mais aussi des artistes internationaux venant de Chine, d’Allemagne, des États-Unis ou de Palestine comme Masaaki Hasegawa, Wow 123 ou T-Kid.

Let’s discover the May 68’s movement thanks to street-artists who works from the Action’s pages, an activist newspaper published in 1968.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo précédente


Arts in the City YouTube