fbpx
Mémoire de l'oubli
Mémoire de l'oubli

Marche doucement sur la Terre

Du 19 septembre au 17 novembre 2018 -
Galerie HEGOA PARIS //

  • (c) Yvan Travert
  • (c) Yvan Travert
  • (c) Yvan Travert
  • (c) Yvan Travert
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • Vue de l'exposition Yvan Travert, Marche doucement sur la Terre - Galerie Hegoa Paris
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City

 

Yvan Travert voyage à travers le monde depuis qu’il a 20 ans. Ses derniers reportages se sont déroulés en Inde, au Chili, en Allemagne, en Russie et en Chine. Mais ce n’est qu’un court exemple des contrées qu’il a visitées au cours de sa vie. Ce globe-trotter à la vision singulière et poétique parcourt le monde, à la recherche de moments intenses et universels. Le titre « Marche doucement sur la terre » s’applique bien au parcours de ce photographe d’exception, aventurier dans l’âme au cœur tendre. On ressent en effet beaucoup de sérénité et d’amour dans ses portraits et ses paysages. Ici, point de voyeurisme et d’exotisme vain. Rendre compte de la beauté du monde, de ses paysages naturels et de ses habitants de façon simple, honnête et désintéressée : telle est la démarche du photographe français. Le choix du noir et blanc au lieu de la couleur semble donc aller dans le sens de cette démarche épurée et gracieuse. Le temps s’arrête lorsque l’on se jette à corps perdu dans cette rétrospective des 50 ans de carrière d’Yvan Travert, sublimée par les sculptures de Marine de Soos : n’attendez pas plus longtemps pour vous y rendre !

Le Saviez-vous : Yvan Travert fut le tout premier artiste à être exposé à la Galerie HEGOA !

Yvan Travert’s beautiful and intense visions are a delight to both the eye and the heart. This photographer has spent 50 years exploring the world !

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

© Clément Chapillon
  • Photo
  • Gratuit

Promise me a land - Clément Chapillon

Du 4 octobre au 20 décembre 2018 - Maison des Arts de Créteil // Clément Chapillon est un conteur dans l’âme. À l’âge de dix ans, il reçoit son premier appareil photo argentique : il ne cesse de…

(c) André Cervera
  • Gratuit
  • Contemporain

André Cervera

Jusqu'au 17 novembre 2018 -  Galerie Frédéric Roulette // Détournements de maîtres // Une impression de déjà-vu s’empare du visiteur face aux toiles qui composent cette exposition foisonnante.…

(c) Hidenobu Suzuki
  • Gratuit
  • Photo

Couleurs du Japon - Photographies couleurs de Hidenobu Suzuki

Du 8 octobre 2018 au 19 janvier 2019 - Les Maisons du Voyage // Un voyage gratuit jusqu’aux confins du Japon, qui dit mieux ? Le photographe Hidenobu Suzuki habite à Toyohashi, sur l’archipel…

Neda Arizanovic - Galerie Boris (2)
  • Contemporain
  • Gratuit

Neda Arizanovic

Du 8 octobre au 2 novembre 2018 - Galerie Boris // Ses peintures à l’huile sont d’une beauté folle. En dépit de ses vingt-sept ans, l’artiste serbe Neda  Arizanović possède une grâce et une…


Mémoire de l'oubli