Forces de la nature

Du 26 septembre 2018 au 1er avril 2019 -
Musée national de Céramique - Sèvres //

  • Torbjørn Kvasbø’: Sa maison et son studio à Venabygd, Norvège
  • Four Anagama dans l’atelier de Torbjørn Kvasbø à Venabygd, Norvège. Fin de cuisson en réduction
  • Torbjørn Kvasbø dans l’atelier de Jin Wenweis à Jingdezhen, Chine, nov. 2016. Photo Tan Hongyu Torbjørn Kvasbø at Jin Wenweis studio in Jingdezhen, China, nov. 2016.
  • The Black and Orange Dish, Marit Tingleff, 2006
  • Mirror3, Kari Dyrdal, 2015
  • The yellow Stack, Torbjørn Kvasbø, 2012
  • The white Stack, Torbjørn Kvasbø, 2012
  • Jacquard knots yellow, Kari Dyrdal, 2010
  • The Black and Orange Dish, Marit Tingleff, 2006
  • Strange Mussel, Marit Tingleff, 1987

 

Un vent de fraîcheur scandinave souffle sur Sèvres. Sculpter la nature en céramique, la peindre en tapisserie, tels sont les défis que relèvent trois figures majeures de la création contemporaine norvégienne. Deux femmes, un homme, exposés pour la première fois ensemble. Si chacun brille sur la sphère artistique internationale, le dialogue inédit de leurs œuvres nous promet une exposition choc. Torbjørn Kvasbø d’une part, l’un des plus grand sculpteurs d’Europe, maître de la terre et du feu, nous propose une réinterprétation organique de la nature dans des formats monumentaux, des œuvres aux surfaces mouvementées et brutes empreintes d’une couleur très vive, comme des cœurs encore battants. A ses côtés, Marit Tingleff nous invite dans sa jungle végétale grandeur nature avec des œuvres qui revisitent superbement la tradition potière et le décor graphique sur céramique. Des tableaux-paysages réalisés sur des plats gigantesques s’apparentant à des assiettes d’ogres. Une présence sculpturale saisissante qui nous plonge dans une nature réinventée, aux couleurs profondes et intenses et aux motifs sculptés par les coulures d’oxydes de cuivre. Comme en contrepoint, Kari Dyrdal renouvelle l’art de la tapisserie, mêlant la grande tradition historique aux nouvelles technologiques numériques. Un résultat époustouflant, proposant des paysages entre hyperréalisme et abstraction, entre réalité et illusion. Une soixantaine d’œuvres, dont certaines spécialement créées pour l’événement, s’exposent ici sur trois étages et 1 500 m² dans une scénographie à couper le souffle.

“Forces of Nature” presents 65 works dating from the 2000’s to the present day, created by three internationally renowned Norwegian artists.