Requiem pour les Barthélemy
Requiem pour les Barthélemy

SENLIS // Kader Attia, mémoire de l'oubli

Du 15 octobre 2018 au 21 décembre 2019 -
Fondation d'entreprise Francès //

  • Kader Attia, Alpha Beta
  • Kader Attia, Syrian Shells (ensemble)
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés
  • © Fondation Francès, tous droits réservés

 

C’est en « lieu de passation de la création » que s’érige à nouveau la Fondation Francès, qui accueille chaque année un nouvel artiste, donnant carte blanche cette fois-ci, à Kader Attia. Et l’artiste français d’origine algérienne semble être en connexion totale avec les réflexions soumises par la collection Francès. Ici, c’est plus particulièrement le thème de la réparation des traumatismes historiques qui l’anime. Plutôt que de nier le passé, pourquoi ne pas fouiller dedans pour mieux en panser les plaies ? C’est sur ce déni même que repose notre monde : privilégier l’effacement à la connaissance - connaissance de son identité, de ses origines. Une oeuvre en résonance avec la société, son histoire et l’intimité de l’artiste, grâce à laquelle chercher les réponses devient un acte de résistance face à l’oubli, le moyen de comprendre, mais aussi d’expliquer pour transmettre et se souvenir à nouveau. À travers ces oeuvres, dont une inédite, traduisant tour à tour la mémoire d’un conflit historique ou d’une violence intime pour survivre et rechercher une forme de résilience, ce sont nos propres craintes qui surgissent. Une confrontation à laquelle nous ne pouvons échapper, et que cette exposition salvatrice, tout en restant poétique, nous permettra d’exorciser.


Vous aimerez aussi…

(c) Tous droits réservés
  • En amoureux
  • Incontournable

PÉRONNE // Amours en guerre

Jusqu'au 28 avril 2019 - Historial de la Grande Guerre - Musée de Péronne // Si l’on parle souvent des dégâts matériels et humains de la guerre 14-18, ce second point est effectivement loin d’être…

© RMN-Grand Palais (MUDO - Musée de l'Oise) Adrien Didierjean
  • Classique
  • Gratuit

BEAUVAIS // Trésors Céramiques

Du 15 septembre 2018 au 15 mars 2019 - Musée de l'Oise // Si chaque région de France a sa spécialité culinaire ou artisanale, celle de l’Oise, au sud de la Picardie, est bien celle de la…

© Joe Colombo
  • Contemporain

DUNKERQUE // Tubologie

Du  21 avril au 30 décembre 2018 - FRAC Grand Large Haut de France // Le titre évocateur de l’exposition ne vous laissera (presque) aucune surprise. Quel étrange sujet que représentent “les…

Chaise
  • Sculpture

ANGERS // Argos

Jusqu'au 6 janvier 2019 - La collégiale Saint-Martin // Le plasticien Richard Fauguet ne pouvait résister à l’envie de créer un dialogue unique alliant modernité et tradition dans la plus…


Requiem pour les Barthélemy