Senlis - Kader Attia, mémoire de l'oubli

Fondation d'entreprise Francès
Jusqu'au 21 décembre 2019

  • Kader Attia, Alpha Beta
  • Kader Attia, Syrian Shells (ensemble)
  • Kader Attia, Syrian shells
  • Kader Attia, Alpha Beta
  • Kader Attia, Alpha Beta
  • Kader Attia, Alpha Beta
  • Kader Attia, Alpha Beta
  • Kader Attia, Alpha Beta
  • Kader Attia, Assiette réparée
  • Kader Attia, Assiette réparée
  • Kader Attia, Assiette réparée
  • Kader Attia, Assiette réparée
  • Kader Attia, Mémoire de l'oubli
  • Kader Attia, Mémoire de l'oubli
  • Kader Attia, Mémoire de l'oubli
  • Kader Attia, Réfléchir la Mémoire
  • Kader Attia, Réfléchir la Mémoire
  • Kader Attia, Réfléchir la Mémoire
  • Kader Attia, Réfléchir la Mémoire
  • Kader Attia, Réfléchir la Mémoire
  • Kader Attia, Syrian shells
  • Kader Attia, Syrian shells
  • Kader Attia, Syrian shells
  • Kader Attia, Syrian shells

 

C’est en « lieu de passation de la création » que s’érige à nouveau la Fondation Francès, qui accueille chaque année un nouvel artiste, donnant carte blanche cette fois-ci, à Kader Attia. Et l’artiste français d’origine algérienne semble être en connexion totale avec les réflexions soumises par la collection Francès. Ici, c’est plus particulièrement le thème de la réparation des traumatismes historiques qui l’anime. Plutôt que de nier le passé, pourquoi ne pas fouiller dedans pour mieux en panser les plaies ? C’est sur ce déni même que repose notre monde : privilégier l’effacement à la connaissance - connaissance de son identité, de ses origines. Une oeuvre en résonance avec la société, son histoire et l’intimité de l’artiste, grâce à laquelle chercher les réponses devient un acte de résistance face à l’oubli, le moyen de comprendre, mais aussi d’expliquer pour transmettre et se souvenir à nouveau. À travers ces oeuvres, dont une inédite, traduisant tour à tour la mémoire d’un conflit historique ou d’une violence intime pour survivre et rechercher une forme de résilience, ce sont nos propres craintes qui surgissent. Une confrontation à laquelle nous ne pouvons échapper, et que cette exposition salvatrice, tout en restant poétique, nous permettra d’exorciser.


Vous aimerez aussi…

scopitone stereolux
  • Festival
  • Numérique

Festival - Scopitone : au cœur de la vie artistique du 12 au 22 septembre 2019

Scopitone rassemble chaque année plus de 60 000 festivaliers. A la croisée des cultures électroniques et des arts numériques, le rendez-vous est donné à Nantes et cette année non pas pour cinq mais bien dix jours. Mais alors que trouve-t-on au cours de cet événement pluridisciplinaire ?

Portrait de la soeur de l'artiste, HST, 92 x 74
  • Classique
  • Vidéo

Lyon - Jean Couty, portraits et compositions

Musée Jean Couty
Jusqu'au 15 décembre 2019

De Jean Couty (1907-1991) on connaît surtout les cathédrales, les chantiers et les paysages, mais on connaît moins ses portraits. À contre courant, l'artiste nous peint des tableaux criant de réalité. Le Musée Jean Couty sublime son travail dans cette exposition.

© Familistère de Guise Georges Fessy tous droits réservés
  • Photo
  • Contemporain

Guise - Georges Fessy et la photographie

Familistère de Guise
Jusqu'au 13 octobre 2019

Georges Fessy ou l’art de capturer l’architecture et tout ce qui gravite autour d’elle.

© tous droits réservés photo Patrice Schmidt
  • Classique

Giverny - Ker-Xavier Roussel. Jardin privé, jardin rêvé

Musée des impressionnismes - Giverny
Jusqu'au 11 octobre 2019

A l’occasion de ses 10 ans, le Musée des Impressionnismes Giverny a choisi d’inviter un peintre nabi, Ker Xavier-Roussel, moins célèbre que ses camarades Pierre Bonnard, Maurice Denis ou encore Edouard Vuillard, fondateur du courant.