Requiem pour les Barthélemy
Requiem pour les Barthélemy

Dessiner, découper

Du 6 novembre 2018 au 24 février 2019 -
Musée Rodin //

  • ©  musée  Rodin,  Ph.  J.  de  Calan
  • Auguste Rodin, Deux femmes nues de profil dont l’une est agenouillée
  • Auguste Rodin, Femme nue agenouillée
  • Auguste Rodin, Femme nue aux longs cheveux, renversée en arrière
  • Auguste Rodin, Femme nue dans un mouvement de course
  • Auguste Rodin, Femme nue de face, renversée sur le dos et jambes écartées
  • Auguste Rodin, Femme nue agenouillée de face mains au dosCrayon au graphite et aquarelle sur papier vélin
  • Auguste Rodin, Couple saphique allongé
  • Auguste Rodin, Assemblage - Homme de la Source Fenaille, sans bras et panneau
  • Auguste Rodin, Une des furies, planche 14 extraite de l’album Les dessin de Auguste Rodin, dit l’album Fenaille

 

Si le titre de cette nouvelle exposition sur Rodin pourrait passer pour les consignes d’un exercice enfantin, il désigne en fait un mode opératoire inédit dans le processus artistique du célèbre sculpteur. Cette figure de la seconde moitié du XIXe, connue mondialement pour son Penseur (1902), ses Bourgeois de Calais (1889) et autre Porte de l’Enfer (1917), voit pourtant « la clef » de son œuvre, selon ses dires, en l’art du dessin. Exécutés d’après le modèle vivant, ses esquisses et croquis sont, dès le premier regard, aussi instinctifs que ses sculptures : les visages ne sont pas définis et les corps, synonymes de mouvement. Sur les 250 dessins exposés cependant, une petite centaine présente une technique en aval étonnante, celle du découpage. Plus loin encore, l’assemblage de diverses figures isolées, sur une même page. Par ce dispositif, c’est comme si Rodin soumettait ces « petites feuilles de papier », comme il aimait les appeler, à une métamorphose. Une transformation produite par l'action de sa main, de ses gestes, le ramenant malgré lui à la sculpture. Collés dans des albums dès son jeune âge, les dessins de nus aquarellés que l’accrochage nous fait découvrir ici ont été réunis entre 1900 et 1910. Approximatives telles ses créations de plâtre, ces figures bidimensionnelles se détachent quant à elles du support technique, de l’étude, pour devenir des œuvres à part entière. Elles s’épanouiront complètement quelques années plus tard, avec, dans leur plus bel achèvement, les Nus bleus d’Henri Matisse.

Discover in this exhibition the other Rodin’s talent : drawing, collage and watercolour of some feminine shapes.


Vous aimerez aussi…

15. Franz West, RroseDrama - 2001
  • Contemporain
  • Sculpture

Franz West - Retour sur une légende

Du 12 septembre au 10 décembre 2018 - Centre Pompidou // L’artiste plasticien de renom Franz West nous surprendra toujours. Son univers polyforme ultra coloré insuffle une poésie plurielle et ce,…

Atelier des Lumières
  • Numérique
  • Incontournable

L’atelier des Lumières, ou le numérique au service du grandiose

Jusqu'au 6 janvier 2019 -  L'Atelier des Lumières //  Plus de 3000 m² d’immersion totale et monumentale dans l’immensité créative permise par l’épanouissement de plus en plus grand du numérique…

(c)Tijana Kojic
  • Gratuit
  • Contemporain

Tijana Kojic - Syllogismes

Du 5 au 30 novembre 2018 -  Galerie Boris // « Rouges », « vibrants », « qui donnent le vertige et qui désorientent telle une extase passionnelle » : les polyptyques de Tijana Kojic sont aussi…

(c) Photo Mathieu Bertola
  • Contemporain
  • Dessin

Annette Messager - Nos chambres

Du 16 octobre 2018 au 13 janvier 2019 - Institut Giacometti // Quand l’artiste contemporaine Annette Messager est invitée par le tout nouvel institut Giacometti à Paris, cela donne forcément une…


Requiem pour les Barthélemy