Fernand Khnopff
Fernand Khnopff

Actu - Il achète un Banksy pour le repeindre en blanc

En ce moment, il semblerait qu’on aime autant qu’on abîme les toiles du street artiste… //

BEVERLY HILLS, CA - NOVEMBER 14: American contemporary artist, Ron English. Photo : Barbara Davidson/Getty Images)

© Photo : Barbara Davidson/Getty Images

Ron English, un street artiste américain, a acquis l’œuvre de Banksy « Slave Labour » (2012) il y a quelques jours lors d’une vente aux enchères à Los Angeles. Mis à part le fait que l’œuvre ait été vendue pour la somme astronomique de 730 000 dollars, il n’y a jusque-là rien de choquant.

Sauf que l’histoire se complique quand l’acquéreur déclare vouloir repeindre en blanc l’œuvre qu’il vient d’acheter ! La raison ? L’œuvre de street art « Slave labour » a été tout simplement extraite de son environnement original, le pan d’un mur appartenant à un magasin londonien.

Cette pratique parfois « sauvage » visant à commercialiser des graffitis et autres œuvres fresques murales est décriée par de nombreux artistes et amateurs. C’est donc dans le but dénoncer cette commercialisation indécente de l’art de rue, qui se veut gratuit et accessible à tous, que Ron English a annoncé vouloir repeindre le graffiti de son ami Banksy.

Dans un retournement de dernière minute, l’artiste américain déclare pourtant qu’il finira par revendre la toile repeinte au prix d’un million de dollars… Cet acte qui semblait engagé ne serait-il pas finalement purement et simplement commercial ?

Ridicule ou visionnaire, à vous de juger...

>> Plus de news de l'art :


Vous aimerez aussi…

Africa Museum
  • Scandale
  • Actu

Scandale - Débat autour de l'Africa Museum de Bruxelles

Nouveau nom, nouvelle identité ? Découvrez pourquoi l’Africa Museum fait scandale… // Après cinq ans de travaux et des millions d’euros investis, le musée royal de l’Afrique centrale rouvre ses…

Selfie dans un musée
  • Actu
  • Insolite

Actu - Selfie dans un musée : un Dalí et un Goya abîmés

On savait les selfies meurtriers (depuis quelques années, il y a plus de morts dus à des selfies qu’à des attaques de requins), mais cette pratique photographique est aussi dangereuse pour les œuvres…

Projet Odyssey, Image courtesy of Marc Quinn studio , Human Love Worldwide, Norman Foster Foundation
  • Actu
  • Scandale

Actu - Une installation ensanglantée engagée

Retenez bien le nom Odyssey. Prévu pour l'automne 2019, ce projet artistique engagé vise à récolter des fonds et à alerter le public à la crise migratoire mondiale en cours... // L'artiste Marc…

Antoni Miro, Valencia
  • Scandale
  • Sculpture

Actu - Des sculptures à caractère sexuel font débat à Valence

Jusqu'où peut-on aller au nom de l'art... ? Des sculptures en plein air de l'artiste Antoni Miro font débat dû à leur nature explicitement sexuelle // La ville de Valence, cité balnéaire…


Fernand Khnopff