2 surprise

Infinis d'Asie - Jean-Baptiste Huynh

Du 20 février au 20 mai 2019 -
Musée National des Arts Asiatiques - Guimet //

Quelle claque que cette nouvelle exposition du musée Guimet ! Une exposition photo signée Jean-Baptiste Huynh, dans une scénographie épurée et intemporelle, conçue par l’artiste lui-même. Ici vous pénétrez dans la pénombre, une ambiance feutrée, empreinte de sensualité et de spiritualité. Le cadre idéal pour exposer ses photographies sans âge. On déambule dans une galerie de portraits, humains, artistiques ou végétaux, peu importe pour l’artiste, obsédé par l’esthétique.

20 ans de photographies, encapsulés en une seule et même exposition, Vietnam, Inde, Japon, Chine, Cambodge... Un regard vous fixe, un visage vous parle, une main tendue vous attire… Ici on nous parle d’infini et de lumière, dans un espace regardez, totalement baigné par l’obscurité. Les visages semblent flotter tels des corps célestes, ils rayonnent comme l’histoire d’une Asie rêvée et idéalisée, mais bel et bien réelle. Jean-Baptiste Huynh est l’un des plus grands photographes de la génération actuelle, véritable enchanteur, il nous ensorcèle avec ses photographies empreintes de lyrisme et de sensualité exposées dans les plus grands musées du monde, à commencer par le Louvre ou la Villa Médicis.

  • Jean-Baptiste Huynh, VIETNAM - Premier voyage
  • Jean-Baptiste Huynh, Intime infini lune, 1996
  • Jean-Baptiste Huymh, Main, 1996
  • Jean-Baptiste Huynh, Huyen, 1996
  • Jean-Baptiste Huynh, Eucalyptus, 1997
  • Jean-Baptiste Huymh, Portrait 2, 1997
  • Jean-Baptiste Huymh, Aubergine, 1998
  • Jean-Baptiste Huynh, Huyen 3, 1999
  • Jean-Baptiste Huynh, Ginkgo, 2002
  • Jean-Baptiste Huynh, Ginkgo, Mer
  • Jean-Baptiste Huynh, Mer, 2002
  • Jean-Baptiste Huynh, Cil, 2003
  • Jean-Baptiste Huynh, Fils, 2004
  • Jean-Baptiste Huynh, Mains, 2004
  • Jean-Baptiste Huynh, Portrait, 2004
  • Jean-Baptiste Huynh, Miroirs, 2007
  • Jean-Baptiste Huynh, Pierre de rêve, 2017
  • Jean-Baptiste Huynh, Tête de Buddha, 2017
  • Jean-Baptiste Huynh, Réflection, 2018

 

Ici on aura peine à distinguer les visages des bouddhas millénaires des collections du musée de ceux des vietnamiens croisées par l’artiste au cours de ses voyages. Tous sont traités sur un même plan d’esthétisme, d’épure, de transcendance-même, isolant le sujet de son contexte, de son temps, comme enfermé dans une bulle d’éternité, coupé du monde extérieur. Arrêtez-vous un instant sur cette série de clichés aux formes parfaites, rondes, presque mystiques… Une planète, un astre, une lune ? En s’approchant, on réalise que ce sont en réalité des objets du musée, miroirs antiques, bols à thé et autres coupes et divinités qui s’alignent comme autant de corps célestes flottant dans l’univers.

Observez ces visages de femmes, quelque chose nous interpelle… Elles semblent sorties d’un rêve, troubles mais bien présentes. Un brin d’imperfection tellement rare dans ses œuvres… L’artiste a choisi de les photographier, à travers leur reflet dans des miroirs anciens, au mercure, ce qui leur confère cet aspect énigmatique, superposant presque des constellations sur les portraits. L’aspect onirique des clichés est renforcé par l’éclairage fragile et vibrant, une respiration lumineuse tout en finesse, comme une part d’imperfection aléatoire amenée par le passage du temps. Un magnifique témoignage que les yeux sont le miroir de l’âme…

Véritable enchanteur, Jean-Baptiste Huynh ensorcèle avec ses photographies empreintes de lyrisme et de sensualité. Né d’un père vietnamien et d’une mère française, l’Asie est au cœur même de sa production. Il est l’artiste de la lumière, qu’il réussit à capturer à la perfection. Il est en effet impossible de rester insensible à la pureté et la force infinies qui se dégagent de ses œuvres. Pour lui, tout réside dans l’éclairage. De même que pour ces portraits d’hommes et de femmes, il considère aussi ses clichés de végétaux comme des portraits et leur confère élégance et finesse. Toutes ces photographies réalisées en Asie depuis plus de vingt ans sont mises en lumière dans cette exposition. Vous découvrirez également sa dernière série inédite intitulée Réflexion, dédiée à la beauté de la femme en Asie. Ces femmes, dont les visages sont vus à travers des constellations, captivent d’un seul regard. Vous percevrez alors toute la signification de l’expression : les yeux sont le miroir de l’âme.

In his portraits and his still lifes, Jean-Baptiste Huynh masters the light to perfection. The exhibition allows us to admire his works of great purity.

Nos photos de l'expo :

  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City

 


Vous aimerez aussi…

Matthieu Ricard, Vue aérienne de Anes, Argentine, 2014
  • Photo
  • Gratuit

Matthieu Ricard

Jusqu'au 28 mai 2019 - La Hune // L'art de Matthieu Ricard est une véritable ode au voyage et à la beauté. Devenu moine bouddhiste à 30 ans, il est parti s’installer dans l’Himalaya et est devenu…

anne-le-nen-1600x0
  • Photo
  • Incontournable

Stéphane de Bourgies - "Quand le masque tombe"

Toit de la Grande Arche - Du 13 mars au 26 mai 2019 // « QUAND LE MASQUE TOMBE » Montez dans l’ascenseur panoramique du toit de la Grande Arche pour découvrir ce superbe parcours de 200 portraits…

Xavier Istasse, Wild Bunch, 2016
  • Contemporain
  • Photo

Rêver

Du 13 mars au 19 mai 2019 - Centre Wallonie-Bruxelles // ENTRE SONGE ET VOLUPTÉ « Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve » dixit Antoine de Saint-Exupéry.…

Louis-Cyprien Rials, Boxe
  • Photo

Louis-Cyprien Rials

Du 20 février au 12 mai 2019 - Palais de Tokyo // En terre inconnue Artiste nomade, Louis-Cyprien Rials a parcouru de nombreuses régions comme le Moyen-Orient, les pays non reconnus et les…


2 surprise