Computer Grrrls

Gaîté Lyrique
Du 14 mars au 14 juillet 2019

Du 14 mars au 14 juillet 2019 -
La Gaîté Lyrique // 

  • Caroline Martell, The Phantom of the Operator
  • Caroline Martel, The Phantom of the Operator
  • Tabita Rezaire, Premium Connect
  • Elisabeth Caravella, Howto, 2014
  • Darsha Hewitt, A Sideman 5000 Adventure
  • Darsha Hewitt A Sideman 5000 Adventure, 2015
  • Aleksandra Domanovic, Vukosava
  • Aleksandra Domanovic, Vukosava, 2013
  • Zach Blas and Jemima Wyman im here to learn so :))))))
  • Jennifer Chan, A Total Jizzfest
  • Louise Drulhe, The Critical Atlas of the Internet
  • Nadja Buttendorf, Robotron atechopera, videostill
  • Nadja Buttendorf, Robotron, atechopera, videostill, 2018
  • Sel defense still
  • Tabita Rezaire, Premium Connect (2)
  • Hyphen-Labs, Neurospeculative, Afrofeminism
  • Zach Blas and Jemima Wyman im here to learn so :))))))
  • Hyphen Labs, NeurospeculativeAfrofeminism,
  • Nadja Buttendorf, Soft Nails ASMR

 

LA RÉVOLUTION FÉMININE

Saviez-vous que nos « ordinateurs » ont failli être appelés des « ordinatrices » ? C’est en tout cas ce qu’avait suggéré en 1955 le philologue français Jacques Perret pour traduire le terme anglais « computer » car « ordinatrice serait parfaitement possible et aurait même l’avantage de séparer plus encore votre machine du vocabulaire de la théologie ». Pourtant, IBM, société multinationale dominant le domaine informatique, a choisi de masculiniser le terme. Selon la croyance populaire, les femmes n’auraient joué aucun rôle dans le développement informatique, mais en vérité, c’est tout l’inverse. Le mot même de « computer » désignait, avant qu’il ne fasse référence à la machine, une femme qui faisait des calculs rapides à la main. Mais leur implication va bien au-delà ! Elles ont traité des données astronomiques, calculé des trajectoires balistiques, cracké les codes nazis et ont même été les premières programmeuses. Si leur rôle est si méconnu, c’est parce depuis l’avènement de l’ordinateur personnel au milieu des années 80, le domaine de la technologie est devenu - presque - exclusivement masculin avec la figure du hacker et du nerd. Cette exposition a pour objectif de rendre justice à ses millions de femmes oubliées qui ont participé activement à l’évolution de l’informatique. Vingt-trois artistes et collectifs internationaux exposent leur travail pour remettre en cause la suprématie masculine. Elles sont designeuses, makeuses, hackeuses, chercheuses et cherchent à réinventer le lien entre les femmes et les machines grâce à des outils divers comme l’impression 3D, la réalité virtuelle, les installations vidéo ou même les algorithmes. Venez découvrir le parcours intuitif que ces créatrices ont spécialement conçu pour vous. Un rendez-vous indispensable pour casser les idées préconçues.

This exhibition aims to do justice to the thousands of unknown women who have yet participated in the evolution of computing. An event not to be missed.