Théo Mercier

Musée de la Chasse et de la Nature
Du 23 avril au 30 juin 2019

  • Portrait Théo Mercier
  • Installation Théo Mercier & Erwan Fichou
  • Oeuvre Théo Mercier & Erwan Fichou
  • Théo Mercier, installation
  • Théo Mercier, Sculpture Mexico
  • Théo Mercier

 

EVERY STONE SHOULD CRY

Dix ans après y avoir fait sa première exposition personnelle, l’artiste Théo Mercier revient habiter les salles du musée de la Chasse et de la Nature. Interrogeant la notion de domestication de la nature par l’Homme, ce sculpteur et metteur en scène veut initier les visiteurs à une véritable chorégraphie du regard. Dans son installation, il mélange ses propres sculptures à des objets ou œuvres d’art populaire qu’il a collectés lors de ses voyages. De ce rassemblement naissent des rapprochements insolites, à la fois drôles et poétiques. Une scénographie mondialisée qui évoque pour lui une sorte « d’archéologie du futur » et offre un nouveau sens aux objets exposés. Théo Mercier nous installe quelque part entre l’étalage de magasin, le cabinet de curiosités et l’aire de jeux pour enfants ou animaux. Par une mise en scène aux couleurs et aux formes alléchantes, ce monde factice suggère pourtant une forme d’enfermement et d’étrangeté à explorer. Conçu comme un lieu clos, le parcours ressemble à un zoo domestique dans lequel le visiteur entre par une petite porte pour découvrir de nouvelles habitudes de regards sur le monde. Un déplacement s’opère pour mettre en scène les tensions qui existent entre le jeu et le contrôle, le bonheur et la terreur, l’illusion et la réalité ou encore la récompense et la punition.

Questioning the notion of domestication of nature by humans, Théo Mercier wants to introduce visitors to a real choreography of the look.


Expo précédente