Champs d’Amours

Hôtel de Ville
Jusqu'au 28 septembre 2019

  • 120 battements par min - Réalisateur : Robin Campillo - Personnage : Nathan (Arnaud Valois) © Memento Films Distribution
  • Portrait de la jeune fille en feu - Réalisatrice : Céline Sciamma - Personnages : Héloïse (Adèle Haenel) et Marianne (Noémie Mer - lant) © Pyramide Distribution
  • Matthias et Maxime - Réalisateur : Xavie Dolan - Personnages : Matthias (Gabriel D’Almeida Freitas) et Maxime (Xavier Dolan) © Diaphana Distribution
  • Moonlight - Réalisateur : Barry Jenkins - Personnages : Juan (Mahershala Ali) et Little (Alex R. Hibbert) © Mars Films
  • Divine © Greg Gorman

 

100 ANS DE CINÉMA ARC-EN-CIEL 

Cet événement est une occasion unique pour La Cinémathèque française de dévoiler au plus grand nombre 165 trésors de ses collections : affiches, archives, photos, costumes et objets, afin de mettre en lumière un siècle d’homosexualité et de transidentité au cinéma. Alors que le cinquantenaire des émeutes de Stonewall est célébré partout dans le monde, cette grande révolte de 1969 marque la naissance du mouvement de lutte pour la reconnaissance des droits des personnes LGBTQI+ et constitue un tremplin pour le cinéma, qui s’est emparé de ces questions à travers des œuvres marquantes et troublantes comme Un dimanche comme les autres (1971) de John Schlesinger, L’homme blessé (1983) de Patrice Chéreau, La loi du désir (1988) de Pedro Almodovar, Baise-moi (2000) de Virginie Despentes ou encore Tomboy de Céline Sciamma en 2011. De l’invisibilité il y a un siècle, jusqu’aux consécrations avec la Palme d’Or pour La Vie d’Adèle (2013) d’Abdellatif Kechiche, le Grand prix du Festival de Cannes pour 120 battements par minutes (2017) de Robin Campillo, ou l’Oscar pour Moonlight (2017) de Barry Jenkins, la montée en puissance de ce champ d’amour dans le cinéma fait une ascension remarquable. Cette filmographie arc-en-ciel reste d’ailleurs intimement universelle, puisque c’est bien d’amour, de colère, de joie ou de déception amoureuse dont nous parlons. En somme, un message de liberté qui transcende la définition des genres avec virtuosité grâce à la révolution sexuelle du visuel. 

A rainbow filmography that resonates as a message of love and freedom, 50 years after the Stonewall riots lived like a springboard for the cinema.


Expo suivante