Actu - Toutânkhamon aux enchères relance le débat sur la restitution des oeuvres

L'Egypte demande à Interpol de localiser un masque de Toutankhamon.

  • Vente enchères Toutânkhamon

 

Le portrait sculpté en quartzite brun de 28,5 cm de haut a été vendu le 4 juillet à Londres à un acheteur inconnu pour la somme de 5,3 millions d’euros. Mais quelle est l’histoire de cet objet, issu de la très prestigieuse collection Resandro, qui a quitté la Vallée des Rois où il devait rester pour l’éternité ? C’est cette question qui a lancé un furieux débat entre la maison dont ce n’est pas le premier scandale et l’Egypte. Le Caire a en effet demandé en juin l’annulation de cette vente et de celles d’autres pièces égyptiennes tant que Christie’s ne justifie pas de certificats d’acquisition. Si Christie’s assure avoir correctement retracé l’histoire de l’oeuvre, les demandeurs égyptiens, dont l’archéologue de renom Zahi Hawass, mettent en lien son parcours avec des vols au temple de Karnak à Louxor, dans les années 1970. Cette controverse relance le débat brûlant sur la restitution d’oeuvres de provenance incertaine ou délictueuse qui secoue en ce moment le monde des musées et des collectionneurs. Si la demande de restitution n’a pas abouti pour l’Egypte, on peut en retenir la résurgence désormais presque systématique de ce débat dans le secteur des antiquités. 

Moins d'une semaine après la vente à Londres, le parquet égyptien a demandé à Interpol d'émettre une notice pour localiser le masque, en raison de l'absence des documents nécessaires lors de la vente.

Malgré les rebondissements qui jalonnent son destin, “force et sérénité” émanent du portrait de l’enfant pharaon aux traits instantanément reconnaissables sur cette magnifique oeuvre emblématique du style des sculpteurs du nouvel empire. Le plus célèbre des pharaons, entouré de la légende de la malédiction des explorateurs suite à la découverte de son tombeau en 1922 par Howard Carter et Lord Carnavon, continue donc à déchaîner les passions plus de trois millénaires après sa mort.

Une occasion de se rappeler d’aller admirer le somptueux trésor du pharaon exposé à la Grande Halle de la Villette jusqu’au 22 septembre.


Vous aimerez aussi…

Rome honours victims of the Holocaust

Rome rend hommage aux victimes de l’Holocauste

Les stolpersteine (terme allemand) dites pierres d’achoppement ou autrement dit « pierres sur lesquelles on trébuche » sont des petits pavés sur lesquels est disposé une plaque en laiton. Une initiative qui consiste à commémorer les victimes de l’Holocauste.

©AFP / SIA KAMBOU

Côte d’Ivoire : l’art protège la forêt !

Le parc national Banco ça vous dis quelque chose ? Une forêt tropicale d’environ 3.500 hectares au cœur d’Abidjan en Côte d’ivoire. Une étendue de nature de plus en plus menacée par la déforestation, une cause commune à de nombreuses forêts qui a l’heure actuelle devient un problème considérable pour notre planète.

© KHALED DESOUKI AFP
  • Actu
  • Insolite

Actu - 30 sarcophages ont été découverts à Louxor en Egypte

L'exposition phare Toutânkhamon à la Villette ne vous a pas rassasié ? Cette nouvelle devrait vous mettre du baume au cœur !

© KARIN TERNBLOM _ AFP
  • Actu
  • Découverte

Exposition en Suède - Un faux iceberg reconstitué

Que cela soit sur le fond ou sur la forme, cette exposition est unique !