Actu - Toutânkhamon aux enchères relance le débat sur la restitution des oeuvres

L'Egypte demande à Interpol de localiser un masque de Toutankhamon.

  • Vente enchères Toutânkhamon

 

Le portrait sculpté en quartzite brun de 28,5 cm de haut a été vendu le 4 juillet à Londres à un acheteur inconnu pour la somme de 5,3 millions d’euros. Mais quelle est l’histoire de cet objet, issu de la très prestigieuse collection Resandro, qui a quitté la Vallée des Rois où il devait rester pour l’éternité ? C’est cette question qui a lancé un furieux débat entre la maison dont ce n’est pas le premier scandale et l’Egypte. Le Caire a en effet demandé en juin l’annulation de cette vente et de celles d’autres pièces égyptiennes tant que Christie’s ne justifie pas de certificats d’acquisition. Si Christie’s assure avoir correctement retracé l’histoire de l’oeuvre, les demandeurs égyptiens, dont l’archéologue de renom Zahi Hawass, mettent en lien son parcours avec des vols au temple de Karnak à Louxor, dans les années 1970. Cette controverse relance le débat brûlant sur la restitution d’oeuvres de provenance incertaine ou délictueuse qui secoue en ce moment le monde des musées et des collectionneurs. Si la demande de restitution n’a pas abouti pour l’Egypte, on peut en retenir la résurgence désormais presque systématique de ce débat dans le secteur des antiquités. 

Moins d'une semaine après la vente à Londres, le parquet égyptien a demandé à Interpol d'émettre une notice pour localiser le masque, en raison de l'absence des documents nécessaires lors de la vente.

Malgré les rebondissements qui jalonnent son destin, “force et sérénité” émanent du portrait de l’enfant pharaon aux traits instantanément reconnaissables sur cette magnifique oeuvre emblématique du style des sculpteurs du nouvel empire. Le plus célèbre des pharaons, entouré de la légende de la malédiction des explorateurs suite à la découverte de son tombeau en 1922 par Howard Carter et Lord Carnavon, continue donc à déchaîner les passions plus de trois millénaires après sa mort.

Une occasion de se rappeler d’aller admirer le somptueux trésor du pharaon exposé à la Grande Halle de la Villette jusqu’au 22 septembre.


Vous aimerez aussi…

©France3 région
  • Découverte
  • Insolite

Des arbres pétrifiés de 200 millions d’années transformés en œuvres d’art

Le saviez-vous ? Il existe des troncs d’arbres datant de millions d’années sans aucune trace de végétal en eux. On les appelle les arbres pétrifiés !

Crédit image: Instagram sculpttheworld
  • Découverte
  • Insolite

Des œuvres d’art sublimes ornées de pierre sur les plages galloises

L’artiste gallois se positionne au cœur de cette pratique artistique par le biais de laquelle il réalise des œuvres d’arts absolument sublimes avec des pierres.

© Olivier Ratsi
  • Découverte
  • Contemporain

Exposition "Vanishing Points": un grand magasin transformé en labyrinthe numérique

Marseille
Jusqu'au 22 mars 2020

Une exposition dans une ancienne boutique H&M, original non ? L’idée vient du plasticien Olivier Ratsi, un artiste prônant des questionnements liés au temps, à la réalité objective à l’espace ainsi qu’à la matière.

La Joconde de Space Invader
  • Actu
  • Insolite

« Rubik Mona Lisa », « La Joconde » de l’artiste Invader mise aux enchères

Invader vous connaissez ? Un street artiste français connu pour ses mosaïques pixellisées répandus dans les diverses villes du monde entier.