* Exposition De l'Amour au Palais de la découverte

Palais de la découverte
Du 8 octobre 2019 au 27 septembre 2020

  • Exposition De l'Amour au Palais de la découverte, Happy faces collage
  • Exposition De l'Amour au Palais de la découverte, Pulsions Réalisation Paule Sardou
  • Visuel de l'exposition
  • Person's Hand Holding Mobile Phone
  • Electrocardiogram
  • Active neurone
  • active neurone
  • Visuel de l'exposition

 

8

« Il ne faut pas comprendre, il faut perdre connaissance », écrivait Paul Claudel au sujet de l’amour. Et pourtant, il y a tant de choses à comprendre ! Les Grecs de l’Antiquité n’avaient pas moins de quatre mots pour décrire cet étrange sentiment que nous nommons amour : érōs, le désir, la passion charnelle ; storgê, l’amour familial ; agapē, l’amour désintéressé ; et philía, l’amitié, le lien social. Mais que peuvent ces quatre mots face à la puissance de l’amour, a priori inexplicable ? Des timides papillons dans le ventre à l’implacable coup de foudre, de l’euphorie à la nausée, l’amour nous en fait voir de toutes les couleurs – sans qu’on n’y comprenne rien. Si vous souhaitez percer les mystères qui soutiennent votre couple, la nouvelle exposition du Palais de la Découverte est faite pour vous.

À la croisée de la biologie, des neurosciences, de la psychologie, de la sociologie et de l’anthropologie, De l’amour propose une plongée vertigineuse dans les méandres du sentiment amoureux. Émotion, désir, lien, intimité, sexualité… l’amour est ici étudié sous toutes ses coutures, à la lumière des dernières découvertes scientifiques. L’exposition balaie un large éventail de sujets, des manifestations corporelles – similaires à celles du stress – aux preuves d’amour en passant par l’amour en ligne et l’art d’aimer. On y apprend que l’affection, l’attachement, la sexualité et l’empathie – quatre variantes de l’amour – sont véhiculés par les mêmes molécules, déclenchent la sécrétion des mêmes hormones et empruntent les mêmes circuits neuronaux.

Parce que l’amour est aussi un jeu, le parcours est ponctué d’installations multimédias qui vous invitent à jouer – à deux c’est encore mieux. Les plus coquins d’entre vous s’attarderont dans la partie consacrée à la sexualité, replacée dans son contexte culturel et social. Le coup de foudre vous semblera peut-être un peu moins romantique après cette exposition, mais vous en aurez beaucoup appris sur la question. De quoi vous donner le vertige … de l’amour.

Plongez dans le sentiment le plus mystérieux qui soit

Le cœur battant, les mains moites, des papillons dans le ventre... Si nous savons reconnaître les signes de l’amour naissant, il nous est plus difficile d’expliquer scientifiquement ses « symptômes ». Avec cette exposition, le Palais de la Découverte nous invite à un voyage singulier, au cœur de l’état qui caractérise – plus que tout autre – la condition humaine. Une manière originale de parler d’amour, de comprendre comment notre cerveau programme ses coups de cœur, pourquoi les applications digitales réussissent à nous faire tomber amoureux, d’où vient le sentiment d’attachement et qu’est-ce qui conditionne l’empathie. C’est toute cette sidérante chimie cérébrale décortiquée par des experts qu’il nous est proposé d’expérimenter au travers de dispositifs ludiques et pédagogiques. Des sites de rencontre qui vendent l’« amour en ligne » aux indénombrables preuves d’amour dont nous avons tous besoin, des crises de jalousie irrationnelles au sentiment étourdissant du manque de l’autre, des douces confidences aux déclarations d’amour les plus folles, une palette d’émotions se décode ici de manière stupéfiante.