Denis Brihat - De la nature des choses

BnF François Mitterrand
Du 8 octobre au 8 décembre 2019

L'enchanteur Denis Brihat

  • Aubergine mangée par un escargot.
  • Champignons sur branche
  • chrysanthème
  • Coupe de Kiwi. 1990Dim en cm 40x50
  • coeur de magnolia
  • Coquelicot. 1994Dim en cm 30x40

 

On le surnomme l’ « alchimiste » de l’argentique, il est le seul photographe à faire d’une pelure d’oignon une constellation cosmique, d’un brin d’herbe un symbole, d’un coquelicot une robe de flamenco. Denis Brihat n’a eu de cesse en près de 70 ans de carrière de développer une œuvre sensible, entre rigueur formelle et lyrisme visuel. A l'occasion de la donation majeure d’une centaine de pièces emblématiques de l’artiste, la BnF consacre une exposition à cette figure discrète mais essentielle de l’histoire de la photographie en France. Lauréat du prix Niepce en 1957, il sera l’un des premiers photographes français exposés au MoMA de New-York en 1967, l’un des fondateurs des Rencontres d’Arles, ouvrant la voie à une génération de photographes-auteurs. Denis Brihat ne conçoit pas la photographie comme un miroir du réel, mais bel et bien comme un nouveau moyen d’expression artistique. Et ça marche. Sa quête irréductible de l’excellence absolue, son regard singulier, son audace expérimentale, fascinent ses contemporains, de Doisneau à Picasso. A la manière d’un Monet dans son jardin aux nymphéas, l’artiste scrute la nature qui l’entoure dans ses moindres détails, comme autant de métaphores du monde du vivant. Il photographie en noir et blanc, pour ne garder que la pureté poétique et graphique de la forme. Puis il applique une multiplicité de métaux et pigments pour se rapprocher au plus près de la couleur naturelle des éléments transfigurés. Ce répertoire de formes inédit sert de partition à l’artiste, bercé par les notes de Jean-Sébastien Bach, déstructurant le réel jusqu’à en faire les bases d’une nouvelle syntaxe créative. Une incroyable polyphonie ornementale, une nouvelle vision de la photographie d’art.

Born in Paris in 1928, Denis Brihat began taking photographs at the age of fifteen. Throughout the late 1940s and 1950s, he enjoyed a successful career as a professional photographer. His eminently poetic style of photography invites people to open eyes and recognize the proximity of grace.