Kerguehennec
Kerguehennec

* Marie Bovo. Nocturnes à la Fondation Henri Cartier-Bresson

Fondation Henri Cartier-Bresson
Prolongée jusqu'au 23 août 2020

  • Marie Bovo, Cours intérieures, 17 février 2009
  • En Suisse-le Palais du Roi, Kebab, 22h45 le 21 février 2019
  • Marie Bovo, Cours intérieure, 23 avril 2009

 

3

Retiens la nuit

C’est « entre chien et loup », lorsque les ténèbres de la nuit s’installent sans pour autant complètement dissiper la clarté du jour, que Marie Bovo aime sortir son appareil photo. C’est avec une grande patience que la photographe réalise ses clichés, en partie à cause de la pause très longue que la technique photographique choisie lui impose – grand format, argentique et lumière naturelle.

À Marseille et en Afrique, Marie Bovo a photographié des scènes de lieux de la vie quotidienne : des cours d’immeuble, des balcons et des chemins de fer. Ses photos nous offrent des perspectives surprenantes qui nous jouent des tours. Ce cliché a-t-il été pris d’en bas ou d’en haut ? À vous de le découvrir ! Vu en contre-plongée, du linge suspendu à un fil nous apparaît distordu, tel le crâne anamorphique dissimulé par Hans Holbein dans son célèbre tableau Les Ambassadeurs.

Une autre cour, photographiée avec le même angle, se confond avec le couloir d’un imposant bâtiment industriel décrépi. Malgré l’effet saisissant de certains clichés, c’est bien une impression de tranquillité qui se dégage de l’œuvre discrète de Marie Bovo, témoignage original de l’intimité des habitants du pourtour méditerranéen.

Marie Bovo’s pictures reveal the surprising and intimate world behind each building and courtyard, between late day and early evening.



Kerguehennec