* Exposition Ondulations au Musée Mandet à Riom

Musée Mandet
Jusqu’au 2 août 2020

Direction le magnifique musée Mandet, abrité dans deux hôtels particuliers du XVIIIe siècle comme des écrins en pierre de lave au cœur de la jolie ville de Riom, dans le Puy-de-Dôme. Et l’une des spécificités de ce musée c’est de détenir des collections extraordinaires de peintures et sculptures du XVIe au XIXe siècle, mais aussi un ensemble exceptionnel d’art décoratif, de l'Antiquité à nos jours. Des collections vertigineuses au cœur desquelles se glisse l’artiste contemporaine Marie Ducaté, avec une fluidité déconcertante. Et pour cause, l’artiste est une véritable ondine des arts, flottant de monde en monde, créant un pont entre les temporalités, autant qu’entre les arts, peintures, sculptures ou arts décoratifs, peu importe. Toutes les formes, même les plus étranges ont une place dans son univers empreint de poésie et de fantaisie. Son seul outil : l’imaginaire, celui d’une Alice au Pays des Merveilles qui invente un paradis enchanteur, à coups de pinceaux, tissages métalliques, céramiques, calques froissés ou ciment en barbotine. Dans le monde de Marie Ducaté, la nature est peuplée de couples amoureux, mais aussi de naïades tentatrices et de démons attachants. Un monde ouvert et rayonnant, composé ici de 150 œuvres audacieuses, qui nous invitent à prendre le temps de rêver à nouveau, à observer autour de nous, pour réaliser que la première vision n’est peut-être pas la seule. Comme ici avec cet autoportrait que nous percevons au début comme une variation de teintes abstraites jusqu’à ce que le corps et le visage finissent par surgir… Prendre le temps comme celui d’une danse avec des homards, d’une discussion avec le lapin blanc, la chenille, le roi et la reine de cœur de Lewis Caroll, d’un ballet avec un crocodile en pantoufles ou d’une plongée dans le Songe d’une nuit d’été aux côtés de Titiana et Obéron. Pas de socle ni vitrine ni cartel, nous sommes au plus près des œuvres, celles d’hier et d’aujourd’hui, ondulant entre les courants, passant du textile au verre soufflé, de l’aquarelle à la gravure, reliant Erik Satie à Shakespeare dans une valse artistique poétique qui nous invite à regarder autrement les collections du musée pour les redécouvrir. Et ça marche magnifiquement. Comme pourrait le dire Marcel Proust, nous plongeons dans cette forêt artistique, exubérante et sensible, celle-là même qui le premier jour nous semblait tout excepté une forêt.

  • Offertoire Exposition Ondulations musée Mandet
  • Exposition Ondulations - Roses ondulations carrés 2019 collages calques aquarellés
  • Exposition Ondulations - Marie Ducaté La danse des homards vase soufflé par Pet…ara Sara 2019 photo Marie DucatéB
  • Exposition Ondulations musée Mandet
  • Exposition Ondulations musée Mandet
  • Exposition Ondulations musée Mandet
  • Exposition Ondulations musée Mandet
  • PAOLO & PAMELA Exposition Ondulations musée Mandet
  • Le Paradis 1990 Tapis, collection Institut d’Art contemporain, 1990, 287 x 215 cm

 

9

Éminemment poétiques, les aquarelles, céramiques et verres émaillés de Marie Ducaté sont une véritable invitation au voyage. Préparez-vous à serpenter dans le monde imaginaire de cette Alice au Pays des Merveilles des temps modernes, à vous laisser glisser dans les méandres de son univers fantastique bariolé : ici, un tapis où animaux et humains cohabitent en paix, flottant dans la nature, là des poulpes rose pâle évoluant sur un tissu délicat en soie, un peu plus loin des méduses gravées sur un vase en pâte de verre grise.

Vous entendrez presque le remous des vagues à la vue du vase soufflé représentant la danse des homards, la sculpture se tordant dans tous les sens, comme pour symboliser le ballet effréné des crustacés. Les 150 œuvres de Marie Ducaté prennent place dans les collections permanentes du musée Mandet, dialoguant ainsi avec des œuvres d’époques variées et offrant un éclairage onirique aux peintures et sculptures habituellement présentes.

Vous ondoierez entre l’eau, la terre, l’air et le feu comme une créature hybride, avide de liberté, grâce à la diversité des matières employées : cristal, papier, céramique, textile. Purement fantastique ! 

Un lieu d’exposition immense ! 

Le musée Mandet est abrité non pas par un mais par deux hôtels particuliers du XVIII e siècle, au charme indéniable grâce à leurs structures en pierre de lave. Remontons le fil de son histoire : Francisque Mandet est le fondateur de musée, il a investi dans un hôtel particulier afin de le transformer en lieu d’exposition, somme toute assez classique à ses débuts. Puis, quelques années plus tard, les époux Richard, issus d’une grande famille de collectionneurs, font don de leur patrimoine à la ville de Riom, ce qui élargit considérablement les collections permanentes du musée : d’une part, on retrouve des peintures et des sculptures et d’autre part des objets d’art décoratif de l’Antiquité au XVIII e siècle : céramique, bijoux, mobilier, orfèvrerie. Le musée a donc dû s’agrandir en acquérant un second hôtel particulier situé face au bâtiment initial et recense aujourd’hui pas moins de 4 500 pièces exceptionnelles.  

MUSÉE MANDET 
Jusqu’au 2 août 2020
14 rue de l’Hôtel de Ville, 63200 Riom