* Exposition L’homme qui marche à la Fondation Giacometti

Institut Giacometti
Jusqu'au 29 novembre 2020

  • Ernst Scheidegger, Alberto Giacometti travaillant au plâtre de l'Homme qui marche, 1959
  • Alberto Giacometti, Trois hommes qui marchent, 1948
  • Alberto Giacometti, Homme traversant une place, 1949
  • Alberto Giacometti, Homme qui marche III, plâtre
  • Alberto Giacometti, Homme qui marche II, 1960
  • Alberto Giacometti, Homme qui marche, 1959
  • Alberto Giacometti, Femme qui marche, 1932

 

7

Son allure filiforme, sa démarche assurée : L’Homme qui marche est devenu une figure iconique de l’homme contemporain en perpétuel mouvement. Réduit à une matière comprimée, sans recherche de pathos, il incarne une humanité fragile, en quête de sens, que l’on identifie rapidement par sa silhouette verticale et orientée. Depuis ses premières ébauches féminines, renouant avec la figuration égyptienne, Giacometti n’a cessé de travailler sur une forme légère et épurée, de plus en plus imposante, qui laisserait davantage percevoir le portrait fugitif d’un individu anonyme saisi dans son quotidien. Pour la première fois, une exposition retrace l’évolution de cette icône de l’art, en réunissant tous les modèles sculptés de L’Homme qui marche.


Vous aimerez aussi…

kupka_disquesdenewton

Kupka, comparé à Delaunay

Grand Palais
Du 21 mars au 30 juillet 2018

Kupka - Disque de Newton, 1912 // Kupka et Delaunay, chanter la lumière, célébrer le soleil Le salon des Indépendants de 1913, où étaient présents Kupka et Delaunay, révèle au public un nouveau…

Koh I Noor

Ces diamants qui ont fait l’histoire

“La sincérité est de verre, la discrétion est de diamant ” disait André Maurois. Voici l’histoire (presque) secrète de diamants historiques. LE HOPE ou le Diamant Bleu de Louis XIV Le Grand…

Van Gogh, Autoportrait, 1937

Van Gogh par Van Gogh

Van Gogh -  Autoportrait, 1937 //  Depuis la Révolution française jusqu’à la veille de la Première Guerre mondiale, c’est plus d’un millier d’artistes hollandais qui se rendent à Paris, attirés…

Sheila Hicks, The Embassy of Chromatic Delegates, 2015-2016 - Sydney Biennale

Les œuvres mythiques de Sheila Hicks

S’il est une chose que Sheila Hicks refuse, c’est bien la répétition. Un postulat qui l’amène souvent à détricoter les projets précédents pour en tisser de nouveaux, nous invitant à reconsidérer le…