*Exposition Winshluss, interférence rétroactive à la galerie Vallois

Galerie Vallois
Du 11 septembre au 31 octobre 2020

  • Winshluss, Submarines and Iceberg, 2020
  • Winshluss, La mort père et fils, 2017
  • Winshluss, Poulpe, 2017
  • Winshluss, The Man Who Killed The Sun, 2015

 

4

Action, science-fiction, horreur ou policier, le cinéma de genre est un véritable terrain de création pour le dessinateur Winshluss, qui décide de réexplorer ses premiers grands traumas artistiques. En partant des émerveillements de son enfance, l’illustrateur souhaite retranscrire la frayeur ressentie devant une cassette vidéo regardée en cachette ou dans la pénombre d’une salle de cinéma. Ces émotions fortes et toujours intactes lui ont fait réaliser une série d’affiches de films « à sa manière », partant de véritables œuvres ou d’un cinéma inventé. Encore plus aujourd’hui, Winshluss désire révéler toute l’ambiguïté et la stupeur d’une société de bascule, où la fiction rejoint souvent la réalité. Avec ses dessins excentriques et ses couleurs criardes, l’artiste souhaite détourner les faces les plus sombres d’un monde ultralibéral pour en donner une forme grotesque et ironique. Parmi cette série de dessins récents seront aussi exposées des pièces tridimensionnelles, dont une incroyable maquette de son dernier court métrage réalisé en stop motion. Entre invasion de morts vivants, catastrophe naturelle et explosion nucléaire, l’idée d’apocalypse est explorée comme une fatalité dont il faut apprendre à s’amuser !