* Découvrez les carnets de voyage de François-Auguste Biard dans l'exposition de la Maison Victor Hugo

Maison de Victor Hugo
Jusqu'au 7 mars 2021

  • François Auguste Biard, Embarcation attaquée par des ours blancs dans la mer du nord, 1839
  • François Auguste Biard, Vue de l'océan glacial; pêche aux morses par les groenlandais, 1841
  • François Auguste Biard, Un lapon (debout appuyé sur une canne)
  • Roubaud Benjamin, Si Biard est peint en ours, c'est pour la belle page
  • Vue du salon chinois
  • François Auguste Biard, Le duc d'Orléans descendant le grand rapide
  • François Auguste Biard, L'atelier de l'artiste, 1866
  • François Auguste Biard, Kayaks esquimaux, le baiser, 1842
  • François Auguste Biard, Garde nationale défilant devant M. le Maire

 

9

Du Brésil au cercle polaire, la première rétrospective consacrée à l’œuvre de François-Auguste Biard nous fait voyager au-delà des frontières et des époques. Explorateur, ethnographe, naturaliste et témoin de son temps, le peintre nous livre un héritage foisonnant d’œuvres aux sujets aussi variés que surprenants. Engagé en 1827 comme dessinateur sur la corvette La Bayadère, il parcourt la Méditerranée : Égypte, Grèce et Turquie deviennent de formidables sujets pour ses tableaux. À peine rentré, il sillonne l’Europe avant de s’engager dans une expédition scientifique dans les terres reculées de l’océan Arctique où il peint les paysages éblouissants du Grand Nord. L’exposition réunit plus d’une centaine de tableaux, la plupart inédits, illustrant l’effroyable combat de l’homme et d’une nature brute et merveilleuse en ce XIXe siècle où franchir les frontières de son pays natal était encore réservé à une menue poignée de rares privilégiés. Depuis les vallées luxuriantes du Liban et les forêts tropicales de l’Amazonie, jusqu’aux steppes arides de la Laponie, François-Auguste Biard nous livre le témoignage exalté de ses voyages trépidants.