Hebert List : plein soleil sur la Méditerranée dans l'exposition de la galerie Karsten Greve

Galerie Karsten Greve
Jusqu'au 20 février 2021

  • Herbert List, The proud Father, La Corna, Rome Trastevere, Italy 1953
  • Herbert List, Head of Tuna, Favignana, Italy, 1951
  • Herbert List, Dock Worker, Viareggio, Italy, 1936
  • Herbert List, Shadow of David, Florence, Italy, 1934
  • Herbert List, Shave at the stables, Naples, Italy, 1949
  • Herbert List, Window at Via della Lungarina, 1953

 

6

Un jeune père au regard fier, une tête de thon sur l’étal d’un marché, un docker au torse saillant.

La galerie Karsten Greve réunit un ensemble de clichés en noir et blanc d’Herbert List, dont beaucoup n’avaient jamais été présentés au public auparavant. Le photographe, né à Hambourg en 1903, étudie à l’Université d’Heidelberg la littérature et l’histoire de l’art. En 1930, ses liens avec l’avant-garde européenne le mènent à Andreas Feininger, emblématique reporter du Life Magazine. C’est ce dernier qui lui présente le Rolleiflex, appareil reflex bi-objectif alors exceptionnellement novateur. Cette découverte sonne le début d’une brillante carrière qui le conduit à la prestigieuse agence Magnum, qu’il rejoint en 1951 sur les conseils de Robert Capa. Influencé tant par le surréalisme français de Breton et Soupault que par le Bauhaus allemand de Walter Gropius, Herbert List élabore son propre style dans ses natures mortes, ses portraits et autres photographies urbaines. L’exposition regroupe une sélection d’images lumineuses et fascinantes – qui rappellent les portraits d’Alain Delon par Henri Decaë dans Plein soleil – prises entre 1930 et 1960 sur les rivages de la Méditerranée.