L’œuvre la plus chère au monde n’est pas celle que vous croyez !

 

2

Un arbre de papier devient l’œuvre d’art la plus chère jamais réalisée. Exposée au sein de la gare Grand Central de New York, l’installation est composée de 2600 diplômes universitaires américains.

Si l’on vous demande quelle est l’œuvre d’art la plus chère au monde, vous répondrez le Salvator Mundi de Léonard de Vinci, vendu 450 millions de dollars en 2017. Il n’en est rien. Résolument politique, la nouvelle installation située dans le Vanderbilt Hall de la gare new-yorkaise de Grand Central dépasse le record historique du maître italien. La raison ? Réalisé à partir de 2600 véritables diplômes universitaires américains, ce tourbillon de papier, semblable à un arbre géant déstructuré, représente – si l’on s’en tient au prix de plusieurs années scolaires américaines à l’université cumulées – 470 millions de dollars. Une véritable fortune dénoncée dans le nom même de l’installation : Da Vinci of Debt (littéralement « Le De Vinci de la dette »), un clin d’œil à la toile la plus chère jamais vendue. Commandée par la marque de bière Natural Light, cette œuvre dénonce le coût exorbitant des études supérieures pour les jeunes Américains. En effet, quatre années d’études reviennent en moyenne à 180 000 dollars par tête. Un problème social majeur pour un pays qui ne comptait pas moins de 19,6 millions d’étudiants en 2018.


Vous aimerez aussi…

Banksy, Morons, 2006
  • Actu
  • Scandale

Un Banksy brûlé et transformé en toile numérique

Brûlée dans une vidéo postée sur Youtube, la toile Morons (2006) de Banksy est mise en vente sous sa forme numérique. Une oeuvre de plus dans l'univers de la blockchain et du crypto-art.

Bansky
  • Actu
  • Scandale

Une œuvre de Banksy vendue sans son accord crée la polémique

"La Petite fille au hula-hoop" avait fait son apparition à Nottingham en octobre dernier, pour le plus grand bonheur des habitants. Mais les propriétaires de l'immeuble ont décidé de la vendre à une galerie londonienne pour une somme inconnue.

statuettes igbo
  • Actu
  • Scandale

Une vente de statuettes nigérianes fait polémique, ravivant le débat sur la restitution des oeuvres à leur pays d'origine

Le débat sur la restitution des oeuvres continue à faire rage : une commission nationale nigériane a demandé la suspension d'une vente de statuettes à Paris au sein de la société Christie's, qui auraient été dérobées pendant la guerre civile du Biafra (1967-1970), selon elle, en exigeant des compensations. Mais Christie's a rejeté, fin juin, cette requête, arguant que les objets de la vente ont été obtenus de manière légale.

Capture d'écran Twitter afl
  • Actu
  • Scandale

Une Vierge Marie d'après Murillo défigurée en Espagne à la suite d'une restauration

Une restauration d'œuvre d'art vire au drame en Espagne, après qu'un collectionneur privé eut confié sa Vierge Marie à un restaurateur peu scrupuleux. Âmes sensibles s'abstenir !