Musée Courbet
Musée Courbet

À la découverte des beautés et merveilles du musée d'Archéologie nationale au Domaine de Saint-Germain-en-Laye

Musée d'archéologie nationale
Collections permanentes

  • Trésors des collections - Musée d'archéologie nationale, Saint Germain en Laye (3)
  • Trésors des collections
  • Trésors des collections
  • Trésors des collections
  • Trésors des collections
  • Trésors des collections
  • Trésors des collections
  • Trésors des collections
  • Trésors des collections
  • Trésors des collections
  • Trésors des collections
  • Trésors des collections
  • Trésors des collections
  • Trésors des collections
  • Trésors des collections
  • Trésors des collections
  • Vue des collections permanentes
  • Vue des collections permanentes
  • Vue des collections permanentes
  • Vue des collections permanentes
  • Vue des collections permanentes
  • Vue des collections permanentes
  • Vue des collections permanentes

 

23

Dans son écrin royal, le musée d’Archéologie nationale s’avère être une réserve inestimable de trésors, d’objets énigmatiques, de traces et d’archives qui tissent ensemble l’architecture mémorielle d’un territoire dépliée à travers les âges. Des premiers pas de l’Humanité jusqu’à l’époque carolingienne, le musée conserve plus de deux millions d’objets découverts sur le sol national : les quelque 30 000 objets exposés dans les vitrines du musée – ce qui en fait une des plus vastes collections d’Europe – nous invitent ainsi à interroger la notion même de « territoire national » et ce qu’elle recouvre. Car l’étendue de terre que l’on appelle aujourd’hui la France, dont les frontières délimitent les contours d’une nation, porte en elle une multiplicité de cultures, de pratiques, de civilisations et de modes de vie qui appellent nécessairement à une approche comparatiste. Dans cette logique, le musée présente une foule d’objets venus de l’étranger afin de replacer ses propres collections dans un contexte plus global : du Paléolithique au début du Moyen Âge, on y suit l’évolution des techniques (outils en pierre, céramique, métallurgie, etc.) qui ont posé les jalons de l’Histoire humaine, ici mises en regard des différentes zones géographiques (Asie, Afrique, Proche Orient, etc.). Le parcours met ainsi en lumière les contrastes, les différences et les similitudes qui ressortent de l’évolution des différentes cultures. A cela vient s’ajouter une pléthore d’objets qui témoignent du quotidien et de la vie artistique des sociétés humaines implantées sur ce territoire, offrant à voir des merveilles de l’art mobilier paléolithique tout comme des objets d’or de l’âge du Bronze, des bijoux de l’art celtique, des statuettes divines de la Gaule romaine, jusqu’aux parures endiamantées de la dynastie mérovingienne. Un périple palpitant à travers le temps et l’Histoire.

  • La Dame de Brassempouy ou la Dame à la capuche

 

1

Une pièce emblématique : La Dame de Brassempouy, dite aussi « Dame à la capuche », est sans doute la figure la plus emblématique du musée. Mise au jour par l’archéologue Edouard Piette en 1894, cette statuette en ivoire de mammouth de moins de 4cm de haut incarne à elle seule un tournant de l’art préhistorique : datée d’environ 21 000 ans av. J-C, cette statuette féminine est considérée à ce jour comme la plus ancienne représentation sculptée d’un visage humain, qui se démarque des autres « Vénus » préhistoriques par ses traits étonnamment réalistes.

  • Château - Musée national d'archéologie, Saint Germain-en-Laye
  • Château - Musée national d'archéologie, Saint Germain-en-Laye
  • Château - Musée national d'archéologie, Saint Germain-en-Laye
  • Château - Musée national d'archéologie, Saint Germain-en-Laye
  • Château - Musée national d'archéologie, Saint Germain en Laye
  • Château - Musée national d'archéologie, Saint Germain en Laye
  • Château - Musée national d'archéologie, Saint Germain en Laye
  • Château - Musée national d'archéologie, Saint Germain en Laye
  • Château - Musée national d'archéologie, Saint Germain en Laye
  • Château - Musée national d'archéologie, Saint Germain en Laye
  • Château - Musée national d'archéologie, Saint Germain en Laye
  • Château - Musée national d'archéologie, Saint Germain en Laye
  • Château - Musée national d'archéologie, Saint Germain en Laye
  • Domaine national - Musée d'archéologie national, Saint Germain en Laye
  • Domaine national - Musée d'archéologie national, Saint Germain en Laye
  • Domaine national - Musée d'archéologie national, Saint Germain en Laye
  • Domaine national - Musée d'archéologie national, Saint Germain en Laye
  • Domaine national - Musée d'archéologie national, Saint Germain en Laye
  • Parc et facade nord du château de st Germain en Laye
  • Parc et facade nord du château de st Germain en Laye
  • Parc et facade nord du château de st Germain en Laye
  • Mécénat
  • Domaine national - Musée d'archéologie national, Saint Germain en Laye

 

23

Un lieu exceptionnel : Construit au XIIe siècle, le château de Saint-Germain en Laye constituait à la fois un haut lieu de pouvoir et une résidence de plaisance pour les rois de France. Le château a joué un rôle important dans l’Histoire puisque de nombreux traités y furent signés au fil des siècles, dont celui qui mit fin à la guerre avec l’Autriche en 1919. Maintes fois remanié, notamment sous François Ier qui y édifia un palais de style Renaissance, le lieu mélange aujourd’hui les architectures et les influences. Laissé progressivement à l’abandon, le château est transformé prison militaire après la Révolution et sera finalement sauvé par Napoléon III, qui y inaugurera le musée d’archéologie en 1867 !

Pour réserver, c'est par ici !



Musée Courbet