Un rêve de Michel-Ange réalisé après cinq siècles

  • vue-du-pont-ephemere-en-carton-cree-par-l-artiste-olivier-grossetete
  • pont éphémère tibre

 

2

Le maître italien en rêvait, Olivier Grossetête l'a fait : l'artiste marseillais a jeté un pont... en carton sur le Tibre, à Rome, pour relier les jardins de la Villa Farnesina au palais Farnèse, splendide édifice Renaissance qui abrite l'ambassade de France.

L'ouvrage de 18 mètres suspendu par trois ballons de six mètres de diamètre gonflés à l'hélium a été inauguré en présence de la maire de Rome, Virginia Raggi, et de l'ambassadeur de France, Christian Masset.  Il permettra pendant quelques jours d'enjamber symboliquement le fleuve et de faire communiquer les deux palais de l'auguste dynastie romaine: sur la rive gauche, le palais Farnèse, sur la rive droite, la Villa Farnesina.

Olivier Grossetête est passé maître dans l'art de suspendre des structures éphémères monumentales. En 2019, il rendait hommage à un autre génie italien, Léonard de Vinci, en installant un pont... en carton au pied du château d'Amboise.

Michel-Ange avait imaginé un passage entre les deux résidences romaines de la famille Farnèse mais le projet, complexe et coûteux, avait été abandonné après la mort du pape Paul III (1534-1549), né Alexandre Farnèse en 1468. Ce chantier s'inscrit dans le cadre des grands travaux de rénovation du palais Farnèse, en particulier les façades intérieures et la couverture. Situé dans le cœur historique de la Ville éternelle à deux pas de la place Campo di Fiori, le palais Farnèse fut commandé par Alexandre Farnèse et confié à l'architecte Antonio da Sangallo le jeune, puis poursuivi par Michel-Ange jusqu'à la mort du pontife.  Richement meublé, adorné de tableaux, de sculptures et de tapisseries exceptionnels, le palais abrite deux lieux d'une singulière beauté: la galerie des Carrache, ensemble de fresques sur les amours des dieux inspirées de Raphaël et de Michel-Ange, et la Salle des Fastes, dont le plafond à caissons et les fresques de Salviati servent de cadre au bureau personnel de l'ambassadeur.

Source : l'AFP