Département du Doubs
Département du Doubs

Un inconnu devient l’artiste le plus cher du monde

Mi-décembre, une œuvre numérique de l’artiste anonyme Pak s’est envolée pour 91,8 millions de dollars lors d’une vente de NFT, devenant ainsi l’œuvre d’un artiste vivant la plus chère au monde.

Pour commencer, qu’est-ce que les NFTs, dont on entend parler partout aujourd’hui ? Il s’agit de jetons numériques uniques, qui relient de manière sécurisée une œuvre à son acheteur. Ces liens, non fongibles (à savoir non échangeables), viennent avec un certificat d’authenticité, et garantissent à leur propriétaire d’en être l’unique détenteur. Ils apparaissent en 2014, connaissent le succès en 2017, mais c’est depuis début 2021 qu’il font véritablement le buzz lorsque l’artiste Mike Winkelmann, dit Bleepe, vend l’une de ses œuvres en NFT pour une somme de 69,3 millions de dollars, la faisant ainsi devenir l’œuvre numérique la plus chère au monde (notre article ici).

Un record qui vient d’être pulvérisé par l’artiste anonyme engagé Pak. La semaine dernière, le jeune inconnu a présenté son œuvre The Merge, lors d’une vente de NFTs. Un projet un peu particulier, puisque l’artiste ne vendait non pas une mais 266 445 œuvres, ou plutôt « unités de masses » (chacune à 575 dollars au début de la vente, ce prix augmentant de 25 dollars toutes les 6 heures). Ce lundi, les 28 000 acquéreurs, qui pouvaient se procurer une ou plusieurs parties de l’ensemble, recevaient donc leur NFT unique contenant la totalité de leurs acquisitions. En théorie, les 266 445 fragments pourraient être assemblés, et c’est cette fusion, cette œuvre globale dont le coût s’élève à 91,8 millions. Grâce à ce coup de maître, Pak bat ainsi les records de David Hockney (90,3 millions) et Jeff Koons (91,1 millions).

 Mais The Merge, c’est bien plus que ça. C’est un véritable jeu numérique, mis en place par l’artiste. Car une fois chaque acheteur ayant reçu son NTF, il a la possibilité de le revendre à un autre possesseur d’une partie de l’œuvre. Celui-ci verra alors ses deux NFTs fusionner (to merge en anglais), pour créer un nouveau jeton unique. Une compétition sans fin, commencée dès le début de la vente pendant laquelle un classement des acheteurs ayant le plus d'unités était affiché, et dont le vainqueur se verra récompensé d’un NFT unique : « l’alpha ». Alors qui sera le grand vainqueur ?

Si vous voulez suivre les classements de la vente, rendez-vous sur le Twitter de l'artiste Pak



Département du Doubs