Département du Doubs
Département du Doubs

Les peintures audacieuses d'Oda Jaune à découvrir à la Galerie Templon

Galerie Templon
Jusqu'au 5 mars 2022

  • Oda Jaune, Forget Eye Not, 2021
  • Oda Jaune, Black Forrest, 2021
  • Oda Jaune, deux points étoile barre
  • Oda Jaune, Sans titre #1, 2021

 

4

« Nous sommes tous des carcasses en puissance » disait Francis Bacon. Un péché de chair partagé par Oda Jaune qui, pour sa dernière exposition dans la capitale, nous convie à un troublant corps à corps. Depuis plus de 10 ans maintenant, l’artiste, passée maître dans l’art de la métamorphose, malmène avec plaisir nos perceptions, déployant sous nos yeux un univers poétique et tourmenté en écho à celui du peintre britannique. L’exposition, articulée autour d’une toile monumentale d’une dizaine de mètres de long et d’une constellation de petits travaux, aquarelles et cires sur toile, ne déroge pas à la règle. Une fois de plus, l’artiste originaire de Bulgarie donne naissance à d’étranges créatures, fusions de corps morcelés à la chair rose et tendre, déclinées dans une gamme de couleurs charnelles, aux tonalités douces et pastel, soulignant toutes les nuances de la peau. Des toiles surréalistes et monstrueuses, à la beauté aussi fascinante que dérangeante, servies par une touche lisse et lumineuse. Si son œuvre porte la signature d’un esprit singulier, Oda Jaune puise avant tout son inspiration sur Internet en dénichant des images dans les médias, qu’elle découpe et fragmente. L’artiste repense ainsi l’anatomie classique avec un besoin irrépressible de perpétuel renouveau et l’idée même d’une nature imprévisible.



Département du Doubs