Département du Doubs
Département du Doubs

Uber Life, les photographies de l'attende de Tassiana Ait Tahar au Centquatre

  • Tassiana Ait Tahar, Uber Life
  • Tassiana Ait Tahar, Uber Life

 

2

Vous l’aviez peut-être déjà remarquée l’an dernier au Palais de Tokyo. Là-bas, aux côtés de ses camarades de l’École Kourtrajmé, la jeune photographe Tassiana Aït Tahar, célébrait le 25e anniversaire du film La Haine dans une série de clichés coup de poing. Des photos d’une familiarité désarmante desquelles émane une énergie brute. Diplômée de l’école de Ladj Ly, Tassiana Aït Tahar tire désormais son épingle du jeu en faisant l’objet d’une première exposition personnelle au Centquatre lors du festival Les Singulier·e·s. D’une année à l’autre, sa pratique a pourtant évolué, négligeant davantage la composition de ses photographies pour une vérité plus primaire. Lointaine héritière de Dorothea Lange, la jeune femme a en effet suivi durant plusieurs semaines, caméra au poing, des chauffeurs-livreurs pour documenter leur quotidien. Des journées faites d’attente, accrochés à leur téléphone. Une réalité sociale à la saveur douce et amère, illustrée autour d’une série de vidéos et de photographies en noir et blanc. Ici la photographe assume un regard engagé, tourné vers le quotidien de ces hommes et ces femmes qui patientent, autour d’un foot improvisé ou d’une chicha, sur des chaises pliantes ou depuis leurs scooters avant leur prochaine course.  



Département du Doubs