Musée de la Vie romantique
Musée de la Vie romantique

La beauté en partage, 15 ans d'acquisition : l'exposition événement du Musée Fabre

Musée Fabre
Jusqu'au 6 mars 2022

  • Attribué à Charles Meynier, Milon de Crotone, vers 1795
  • Dominique Papety, Femmes à la fontaine, entre 1839 et 1840
  • Dominique Papety, Femmes à la fontaine, vers 1840-1841
  • François Léon Benouville, Portrait d’Alexandre Cabanel, 1846
  •  François-Xavier Fabre, Portrait de Caroline Scitivaux (1800-1882), vers 1810
  • François-Xavier Fabre, Bélisaire, vers 1789-1800
  • Henri Lehmann, Mariuccia, 1841
  • Jean Hugo, Deux Footballeurs, 1921
  • Jean-Baptiste Mallet, L’Hymen, vers 1800-1810
  • Louis Léopold Boilly, La Tendresse conjugale, vers 1807-1810
  • Manufacture Jacques Ollivier, Plat, décor à la Bérain,, XVIIe siècle
  • Marc Bazille, Chef-d’œuvre de maîtrise, hochet, 1782
  • Montpellier, Chevrette, fin du XVIe - début du XVIIe siècle
  • Pierre Henri de Valenciennes, Pyrrhus apercevant Philoctète dans son antre, à l’île de Lemnos, 1789
  • Pierre Soulages, Peinture 181 x 405 cm, 12 avril 2012, 2012
  • Emanuel Larse, Vue de l’île Maïre, 1854
  • Eustache Le Sueur, Saint Paul guérissant les malades et délivrant un possédé, 1645-1646
  • George-Daniel de Monfreid, Le peintre René Andreau, 1895
  • Leonello Spada, La Lamentation sur le Christ mort, vers 1610-1611
  • Nicolas Poussin, Vénus et Adonis, vers 1625-1626

 

20

De la Renaissance à nos jours, le musée Fabre nous invite à un voyage dans l’Histoire de l’art. À travers un parcours thématique, nous plongeons dans un véritable patchwork de chefs-d’œuvre. Dix salles se succèdent, dans lesquelles se confrontent l’art classique des grands maîtres italiens – si chers à François-Xavier Fabre, créateur du musée –, les chefs de file de l’art abstrait, les grands paysages méridionaux des peintres du XIXe siècle, ou encore des faïences et céramiques montpelliéraines, présentant ainsi un art vivant et pluriel, en mouvance perpétuelle. D’un espace à l’autre, nous passons de l’Italie à la France, sillonnant Rome et Montpellier, pour découvrir les relations artistiques qu’entretiennent ces deux villes. Ici, les œuvres de Sébastien Bourdon, maître montpelliérain du XVIIe , côtoient les expérimentations de Pierre Soulages, et les compositions académiques d’Alexandre Cabanel font face aux œuvres prodigieuses du mouvement Supports/ Surfaces (dont la plupart des artistes sont originaires de la ville). Voici donc une exposition d’ensemble qui, à travers une sélection d’œuvres exceptionnelles, nous raconte une fabuleuse histoire des arts, aussi passionnante qu’éblouissante.

Focus sur…
La Lamentation sur le Christ mort, Leonello Spada, vers 1610-1611

  • exposition - 15 ans d'acquisition - Musée Fabre -Leonello Spada, La Lamentation sur le Christ mort, vers 1610-1611

 

1

Exemple typique de l’attention que le musée porte à la peinture italienne, cette œuvre, à la fois magistrale et poétique, évoque sans discussion l’art caravagesque. Le tableau, illustrant une scène biblique, joue sur les contrastes de couleurs (les accords assourdissants du fond et le blanc pur du linceul), et sur l’opposition entre la douleur des personnages et l’air apaisé du Christ, pour composer un ensemble à la fois simple et monumental. 

Bélisaire, François-Xavier Fabre, vers 1789-1800

  • exposition - 15 ans d'acquisition - Musée Fabre - François-Xavier Fabre, Bélisaire, vers 1789-1800

 

1

Ce dessin illustre la fin de vie du général romain Flavius Belisarius, victime de nombreuses injustices. Un thème relativement familier à Fabre qui consacrera plusieurs œuvres à cet homme. Le style, les jeux d’ombres et la grande attention portée aux détails sont propres à l’artiste, en particulier à cette période, alors qu’il séjourne en Italie, et se consacre aux grands sujets antiques.

Peinture 181 x 405 cm, 12 avril 2012, Pierre Soulages, 2012

  • exposition - 15 ans d'acquisition - Musée Fabre - Pierre Soulages, Peinture 181 x 405 cm, 12 avril 2012, 2012

 

1

Après avoir fait ses armes aux Beaux-Arts de Montpellier, Pierre Soulages s’est peu à peu imposé comme la figure incontournable de l’abstraction. Ici encore, l’artiste nous offre l’un de ses Outrenoirs, un tableau aux dimensions exceptionnelles qui révèle toutes les capacités poétiques du peintre, qui de l’obscurité fait jaillir la lumière, grâce à des jeux de relief et de texture. 

 MUSÉE FABRE
Jusqu’au 6 mars 2022
34000 Montpellier


Vous aimerez aussi…

Exposition Collection Musée de Balzac, Château de Saché, Balzac Salle Monuments 8
  • Classique
  • En famille

Exposition Musée Balzac: un nouveau parcours permanent à découvrir

Musée Balzac - Château de Saché
Collection permanente

Le musée Balzac retrace l’histoire mouvementée de l’iconographie balzacienne dans un nouvel espace d’exposition. Suivant un parcours chronologique et thématique caressant les années 1840 à nos jours, le Château de Saché dévoile cet été l’image de ce « grand pétrisseur des Hommes ».

Une installation de Lucie Lom
  • Classique
  • En famille

Exposition Dans l'encre des rêves : Château de Châteaubriant nous ensorcelle

Château de Châteaubriant
Jusqu’au 30 septembre 2022

L'exposition Dans l'encre des rêves du Château de Châteaubriant vous invite à découvrir l’univers fascinant des manuscrits anciens.

Exposition La Joconde Palais de la Bourse Marseille - LaJoconde©Mardi8_ArtisansdIdees_2021
  • Classique

Découvrez la Joconde de A à Z dans l'exposition immersive du Palais de la Bourse de Marseille

Palais de la Bourse
Du 10 mars au 21 août 2022

L’un des tableaux les plus célèbres du monde se dévoile dans les moindres détails grâce à une exposition inédite, 100% immersive alliant tradition, Histoire de l’art et technologies de pointe, pour essayer d’expliquer un peu du succès planétaire de l'incontournable Joconde au Palais de la Bourse de Marseille.

Exposition-andré metthey-MUDO-Vue de l'exposition (19)
  • Vidéo
  • Classique

 Exposition André Metthey au MUDO-Musée de l'Oise : un céramiste à l'épreuve du feu

MUDO - Musée de l'Oise
Du 26 mars au 18 septembre 2022

André Metthey est mis à l'honneur dans une exposition majeure au MUDO-Musée de l'Oise. À travers la sélection de plus de 200 chefs-d'œuvre, on découvre le travail riche et infinement coloré de l'orfèvre aux doigts d’or.


Musée de la Vie romantique