Ida Tursic & Wilfried Mille

Fondation d'Entreprise Ricard
Du 23 mai au 1er juillet 2017 //

Le Bichon et la Madone

Le texte « Le primat de la perception » par le philosophe Maurice Merleau-Ponty semble être devenu la matière du travail quotidien de Ida Tursic et Wilfried Mille. Forme instable de la présence et du temps, la perception est ce don singulier du voyant où le visible se fait vision, où le monde se donne à lui-même un point de vue. Pour Tursic et Mille, faire est avant tout penser, définir la manière dont ils fabriquent et pensent en peinture. « Enfants des médias », leurs aquarelles et leurs gravures recyclent des images préexistantes extraites de magazines, de films et de sites internet. Peintures géométriques, images pornographiques vintages, stéréoscopiques en 3D, glamours, apocalyptiques… Autant de catégories différentes avec toujours un travail de la couleur et de la composition technique, abstraite et figurative à la fois. Déjà avec son titre, l’exposition révèle leur éclectisme avec la coexistence de deux sujets, le Bichon qui est une race de chien et la Madone, le plus classique des sujets picturaux. Le premier est réalisé comme un tableau dans le tableau et le deuxième, peint puis brûlé, défigure l’image préalablement choisie. On retrouve aussi un de leurs thèmes de prédilection, Hollywood, ce mont Olympe sur lequel on fabrique les icônes d’aujourd’hui. Ils présentent cette fois une peinture XXL qui figure les ruines du panneau Hollywood, peintes à même les murs de l’atelier. Déjà donc deux œuvres symboliques du mythe hollywoodien déchu. La première, The Back of the Sign transposait dans le champ de la peinture une reproduction photographique anonyme ayant illustré des articles de presse sur un fait divers tragique : le suicide d'une jeune actrice, Peg Entwistle, qui s'était jetée du sommet de la lettre H du panneau de Hollywoodland à Los Angeles, en 1932.
Une peinture résolument complexe oscillant entre l’acte de peindre et l’industrie des images.

Ida Tursic and Wilfried Mille have been interrogating the contemporary overload of images and their relation to pictorial representation, questioning their reproduction, circulation and disappearance.

Fondation d’Entreprise Ricard
Du 23 mai au 1er juillet 2017

12 rue Boissy d'Anglas, 75008 - M° Concorde (1/8/12)
Du mar. au sam. de 11h à 19h - Fermé le lun.
Entrée libre


Vous aimerez aussi…

Exposition Le Goût de la renaissance à l'Hôtel de la marine, collection al thani Pier Jacopo Alari Bonacolsi dit l'antico, Méléagre, vers 1484
  • Incontournable
  • Classique

Exposition Le Goût de la Renaissance à l'Hôtel de la Marine

Collection Al-Thani à l'Hôtel de la Marine
Jusqu'au 30 juin 2024

L'Hôtel de la Marine nous propose de découvrir une exposition exceptionnelle et étincelante retraçant plus de 130 pièces d'orfèvrerie, verres, bijoux et textiles.

Trésor d'oignies au musée de cluny
  • Découverte
  • Incontournable

Exposition Merveilleux trésor d'Oignies au Musée de Cluny

Musée de Cluny, musée national du Moyen Âge
Jusqu'au 20 octobre 2024

Le musée de Cluny nous invite à découvrir une exposition sur l'histoire remarquable et merveilleuse du trésor d'Oignies, faite d'or et de pierres précieuses.

AU RÉVEIL, IL ÉTAIT MIDI (12), 2020, Carole Benzaken
  • Gratuit
  • Contemporain

L'exposition "Éclats" sur les toiles de Carole Benzaken à la Galerie Nathalie Obadia

GALERIE NATHALIE OBADIA
Jusqu’au 18 mai 2024

Carole Benzaken explore les possibilités de l'image dans des peintures à la nature délicate. La Galerie Nathalie Obadia lui consacre une exposition colorée.

MuseumPlus 5.1.774 Access 2010
  • Classique
  • Incontournable

Exposition Le MET au musée du Louvre - Dialogues d'antiquités orientales

Musée du Louvre
Jusqu'au 28 septembre 2025

L'exposition du MET au musée du Louvre nous offre un dialogue entre deux collections inestimables où objets précieux et trésors d'antan se répondent magistralement.