Scandale - La présentation du Salvator Mundi annulée ?

Bye Bye Da Vinci ? //

Encore un nouveau rebondissement dans l'affaire du Salvator Mundi ! Nous vous en avions déjà parlé sur notre site. Une histoire bouleversante, mais ô combien palpitante ! Ce tableau, le plus cher au monde, devait être présenté au public le 18 septembre. Après les questionnements d'un chercheur britannique, affirmant que le tableau n'était pas du maître De Vinci, le Louvre Abu Dhabi a décidé de ne plus présenter ce fameux tableau au public. Les spéculations vont bon train. Certains affirment que cela n'a rien à voir avec les doutes entourant le tableau, mais que la direction du Louvre Abu Dhabi attend le 11 novembre prochain, pour fêter la première année d'ouverture du musée. Pour le moment, nous n'en savons pas plus, mais cette oeuvre fait couler beaucoup d'encre.


Vous aimerez aussi…

L'hotel du libre echange Isabelle Nanty Comedie Francaise
  • À la maison
  • Actu

La Comédie Française lance sa première chaîne en ligne !

Pendant le confinement, la Comédie Française lance sa première chaîne en ligne. "La comédie continue !" proposera spectacles, lecture de contes et programme à destination des lycéens à partir du 30 mars.  

© Rob Stothard / Getty Images.
  • Actu
  • Découverte

Vantablack : le noir obscur de l’artiste Anish Kapoor

L’artiste plasticien britannique, Anish Kapoor se fera une joie de dévoiler au monde entier lors de la Biennale de Venise de l’année prochaine, ses premières sculptures Vantablack.

©Michael Putland/Getty Images
  • Actu
  • Concert

Quand les artistes improvisent des sessions live sur les réseaux sociaux

Depuis quelques jours de nombreux artistes comme Neil Young, Christine and the queens, Chris Martin leader du groupe Coldplay ne cesse de partager des mini-concerts en direct sur les réseaux sociaux.

@Jacques Demarthon / AFP
  • Actu

Le ministère de la Culture lance une action #CultureChezNous

L’annonce est tombée ! Hier, le ministère de la culture a lancé l’opération #CultureChezNous. Le principe ? Continuer d’apprécier les biens faits de la culture de chez soi.