Scandale – Deux artistes emprisonnés pour une action enflammée

Quand art et politique s’entremêlent //

© AP Photo / Capucine Henry

Selon l’artiste russe Piotr Pavlenski, l’incendie qu’il a provoqué le 16 octobre 2017 à la succursale de la Banque de France située sur la place de la Bastille était une performance artistique qu’il a intitulée « Éclairage ». Ses raisons ? Il est pour lui « historiquement honteux » que la Banque de France soit située place de la Bastille, lieu symbolique de la Révolution Française. Son but ? Dénoncer le pouvoir de la finance.

Il y a quelques jours, la justice française a rendu son verdict sur cette affaire. L’artiste russe et son ex-compagne Oksana Chaliguina ont été jugés pour « destruction du bien d’autrui par un moyen dangereux pour les personnes » et ont été condamnés respectivement à trois ans de prison, dont deux avec sursis (mais comme il a déjà passé onze mois en détention, il ne devrait pas y revenir) et l’autre à deux ans de prison, dont 16 mois avec sursis. Ils n’ont pas le droit de détenir une arme pendant les cinq années à venir et doivent payer 18 678 euros à la Banque de France au titre de préjudice matériel et 3 000 euros au titre de préjudice moral. L’artiste s’insurge, car pour lui, cela revient à interdire l’art politique en France : « Jamais » a-t-il déclaré, et « Vive les gilets jaunes ! » a-t-il ajouté.

Rappelez-vous, il y a quelques semaines, c'est Deborah de Robertis qui avait polémique avec sa dernière performance artistique en pleine manifestation.
Cette affaire attise encore une fois le débat sur les performances artistiques. Les artistes peuvent-ils tout se permettre ? Quelles sont les limites à ne pas franchir ? On vous laisse vous faire un avis sur la question …


Vous aimerez aussi…

AFP/Guillaume Souvant

Le Pass Patrimoine : un accès illimité aux musées et châteaux de France

En voilà une bonne nouvelle ! Un abonnement annuel offrant un accès illimité à de nombreuses institutions culturelles débarque en France. Vous avez accès à 400 monuments, en France et en Belgique soit plus de 10% des 3000 monuments ouverts à la visite.

Rome honours victims of the Holocaust

Rome rend hommage aux victimes de l’Holocauste

Les stolpersteine (terme allemand) dites pierres d’achoppement ou autrement dit « pierres sur lesquelles on trébuche » sont des petits pavés sur lesquels est disposé une plaque en laiton. Une initiative qui consiste à commémorer les victimes de l’Holocauste.

© KHALED DESOUKI AFP
  • Actu
  • Insolite

Actu - 30 sarcophages ont été découverts à Louxor en Egypte

L'exposition phare Toutânkhamon à la Villette ne vous a pas rassasié ? Cette nouvelle devrait vous mettre du baume au cœur !

A man looks at the 1952's painting oil on canvas  " Parc des Princes "  by Nicolas De Stael at the Christie's France during the FIAC (International Fair of Contemporary Art)exhibition, in Paris, on October 16, 2019.




gathering in front of the Ministry of Health in front of Ministry of Health october 8, 2019 in Paris. AFP PHOTO / BERTRAND GUAY Estimated between 18 and 25 million euros, this painting was the largest work of the Russian artist, the painting will be auctioned on October 17, 2019. © AFP / BERTRAND GUAY
  • Actu
  • Insolite

Un tableau de Nicolas de Staël vendu à 20 millions d'euros

Vendez le tableau "Parc des Princes" de l'illustre peintre Nicolas de Staël et vous récolterez la modique somme de 20 millions d'euros !