Mémoires de glaces

Galerie Hegoa
Du 18 janvier au 2 mars 2019

Du 18 janvier au 2 mars 2018 -
Galerie HEGOA //

  • Philippe Alexandre Chevallier, XIV, Scoresby Sund, Groenland, 2018
  • Philippe Alexandre Chevallier, XXV, Scoresby Sund, Groenland, 2018
  • PAC, Glace et oiseau
  • ICEBERG- 32
  • ICEBERG- 210
  • ICEBERG-2-560
  • ICEBERG-569
  • ICEBERG-ARCHE_2-2155
  • Philippe Alexandre Chevallier - Scoresby Sund - XI - Groenland 2018 (1)
  • Philippe Alexandre Chevallier - Scoresby Sund - V- Groenland 2018
  • Philippe Alexandre Chevallier - Scoresby Sund - IXX - Groenland 2018
  • Philippe Alexandre Chevallier - Scoresby Sund - III - Groenland 2018 (2)
  • Philippe Alexandre Chevallier - Scoresby Sund - Cone - Groenland 2018
  • Philippe Alexandre Chevallier - Scoresby Sund - XII - Groenland 2018

 

Beauté fragile et éphémère

On parle beaucoup du Groenland en ce moment. Est-ce surprenant ? La réponse est « non » : il y a en effet urgence… Chaque jour qui passe voit les territoires arctiques se transformer, avec des conséquences directes sur la faune, la flore et le mode de vie des habitants ancestraux de ces régions isolées. C'est donc pas un hasard si de nombreux artistes et photographes, subjugués par la beauté de cette terre aussi fascinante qu’inhospitalière, tentent de faire passer, à travers leurs clichés, un message d’amour. Car c’est à travers l’amour de cette terre, qui est tout autant la nôtre, et ce malgré la distance et les différences, que ces passionnés cherchent à éveiller les consciences. Le photographe naturaliste Philippe Alexandre Chevallier ne fait pas exception, et son œil de lynx l’a amené à découvrir la vraie nature de ce territoire des extrêmes, à la fois plus grande île du monde et territoire le moins densément peuplé de la planète. En nous livrant ses « mémoires de glace », Alexandre Chevallier donne une voix à ce paysage qui semble hors du temps. Malgré des apparences dures et imprenables, l’étincelante beauté froide se révèle fragile colosse aux pieds d’argile. Les différents jeux de texture, d’ombres, d’échelle et de lumière mis en avant par le photographe nous rappellent que ces montagnes de glaces sont bien vivantes : tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Ces blocs glacés pourtant imposants ne sembleraient-ils pas un peu humains ? Tandis qu’on imagine des rides et les plis de la peau sur un cliché, un autre nous évoque la vanité humaine par la toute-puissance de ces rocs faits d’eau glacée. Leurs couleurs hypnotiques du Scoresby Sund (le plus vaste ensemble de fjords au monde), qui passent du noir au blanc, symbolisent la dualité du Groenland, entre fragilité et puissance.

Le saviez-vous ?

22 % des réserves mondiales de pétrole et de gaz naturel se trouvent en Arctique, une zone d’environ 21 millions de km² et qui comprend des territoires canadiens, russes et nordiques, ainsi que l’Alaska et le Groenland.

Discover the beauty of Greenland through the eyes of nature photographer Alex Chevallier. His photos highlight the majesty of the glaciers.

Découvrir l'exposition en images :

  • Galerie HEGOA, Paris, expo Memoires de Glaces étage - Vue à travers la sculpture d'Alainpers
  • Galerie HEGOA Paris, expo Memoires de Glaces étage - visite clients
  • Galerie HEGOA Paris, expo Memoires de Glaces - RDC gauche
  • Galerie HEGOA Paris, expo Memoires de Glaces - RDC droit
  • Galerie HEGOA Paris, expo Memoires de Glaces - ecalier petits formats
  • Galerie HEGOA Paris, expo Memoires de Glaces niche et escalier
  • Galerie HEGOA Paris, expo Memoires de Glaces étage
  • Galerie HEGOA Paris, expo Memoires de Glaces vitrine droite
  • Galerie HEGOA Paris, expo Memoires de Glaces vitrine Gauche