Bon plan - Ce dimanche 3 mars, c'est gratuit !

Avis à tout ceux qui ne savent pas quoi faire ce dimanche ...  //

  • Vue de l'exposition Infinis d'Asie au Musée Guimet, Paris (48)
  • Bouddhas de Nara
  • Monet et Clemenceau
  • Crac des Chevaliers
  • Fendre l'air
  • Le talisman de Sérusier
  • Les Cités jardins d'Île de France
  • Vue de l'exposition Calder-Picasso, Musée Picasso, Paris (84)

 

On pensait tous qu'on en avait enfin fini avec la pluie et le temps maussade, mais la météo nous a récemment rappelé qu'on était quand même encore en hiver. Pour vous remonter le moral, nous avons une bonne nouvelle pour vous ! Ce dimanche 3 mars, plusieurs musées parisiens vous ouvrent leurs portes ... gratuitement. C'est l'occasion de visiter l’incroyable exposition Calder et Picasso au musée Picasso dont tout le monde parle, de plonger au coeur de l'univers poétique de Jean-Baptiste Huynh grâce à ces magnifiques photographies exposées au musée Guimet ou de découvrir la surprenante amitié entre Clemenceau et Monet au musée Marmottan. Il n'y a pas à dire : vous avez le choix !  Alors partez sans votre sac, et surtout sans votre porte-monnaie, vous cultiver dans les plus beaux musées de notre capitale. Prenez tout de même un parapluie, on ne sait jamais !

Au musée Picasso :

Calder-Picasso 
Le musée Picasso Paris invite Alexander Calder en sa demeure. Deux monstres sacrés de l’art réunis pour la première fois en France. Quel est le motif de ce rapprochement plutôt inattendu ? Certainement pas l’attachement entre les deux hommes qui se sont vus seulement 4 fois dans leur vie, et ne s’étaient pas particulièrement épris d’amitié l’un pour l’autre… éprouvant certes une admiration mutuelle, mais préférant rester  à distance respectueuse.

Au musée Guimet :

Infinis d'Asie
Véritable enchanteur, Jean-Baptiste Huynh ensorcèle avec ses photographies empreintes de lyrisme et de sensualité. Né d’un père vietnamien et d’une mère française, l’Asie est au cœur même de sa production. Il est l’artiste de la lumière, qu’il réussit à capturer à la perfection.

Bouddhas de Nara
Connaissez-vous la ville de Nara ? C’est le berceau historique du Japon et elle fut même capitale de 710 à 784. Ses temples bouddhiques conservent encore aujourd’hui des chefs-d’œuvre incontestés de la sculpture japonaise médiévale. Pour la première fois, ces trésors sortent de leur pays pour rejoindre cette magnifique exposition qui clôt d’une bien belle manière la Saison Japonismes 2018.

Au musée Marmottan :

Focus Collection Monet/Clemenceau
Saviez-vous que Claude Monet et Georges Clemenceau ont été amis toute leur vie ? Que Monet avait écrit à Clemenceau, le lendemain même de l’armistice, le 12 novembre 1918 ? Cet accrochage s’attache à illustrer les liens entre les deux hommes, tant du point de vue personnel, que dans le contexte de la Première Guerre mondiale et celui de la création artistique. Le focus est centré sur le projet des Grandes Décorations des Nymphéas du musée de l’Orangerie, qui cristallise les liens et les ambitions des deux hommes dans un dessein où se mêlent l’art et le patriotisme à un moment clé de l’histoire. 

A la Cité de l'Architecture et du Patrimoine :

Le Crac des Chevaliers 
Le Crac des chevaliers, comme son orthographe francisée ne le révèle pas, est une citadelle située entre l’Occident et de l’Orient (à l’ouest de la Syrie actuelle). Extrêmement influente pendant les guerres des croisades au Moyen-Âge, le célèbre officier britannique Lawrence d’Arabie a qualifié cette forteresse de «plus beau château du monde, certainement le plus pittoresque».  Pour retracer son histoire, la Cité de l'architecture s'appuie sur des archives, des imprimés, des tableaux, des maquettes et des photographies de ce trésor, inscrit au patrimoine mondial en péril de l'UNESCO.

Au musée du Quai Branly :

Fendre l'air 
C’est une première en France, et même en Europe, des paniers en bambou s’invitent au musée. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser de prime abord, ce n’est pas ici l’idée farfelue d’un artiste contemporain déjanté. Le musée du Quai Branly-Jacques Chirac nous initie à l’art ancestral de la vannerie japonaise en bambou.

Au Musée d'Orsay :

Le "Talisman" de Sérusier 
Que faut-il penser de l'exposition du Musée d'Orsay dédiée à cette petite planchette de bois d'à peine 30cm de haut, peinte en quelques minutes à peine par Sérusier ? On vous raconte !

Au Musée d'histoire urbaine et sociale de Suresnes :

Les Cités-Jardins d'Ile de France
Si vous n’y faites pas plus attention que ça, étant donné que vous passez devant tous les jours, et que vos enfants comme votre chien y gambadent le soir avant le dîner, figurez-vous que les cités-jardins n’ont pas été aménagées dans votre ville par hasard. Durant l’entre-deux-guerres, alors que le pays est tourné vers la reconstruction, un ouvrage britannique de la fin du XIXe siècle inspire aux architectes et urbanistes ces éco-quartiers avant-gardes. Et la cité-jardins de Suresnes en constitue l’un des plus beaux cas d’étude : c’est en comparant les différents équipements collectifs et espaces verts d’Ile-de-France, que l’exposition en dégage leurs points-communs.