En France (1926-1938)

Fondation Henri Cartier-Bresson
Du 26 février au 2 juin 2019

Fondation Henri Cartier-Bresson -
Jusqu'au 2 juin 2019 //

  • FRANCE. 1938.
  • FRANCE. Ile de France. Congés payés, bords de Seine, 1938.
  • Allée du Prado, Marseille, vers 1932
  • Hyères, 1932
  • France, vers 1938

 

EN FRANCE (1926-1938)

Henri Cartier-Bresson aura marqué le XXe siècle par son œil photographique aiguisé, qui capture des instants historiques à travers le monde, de l’Afrique à l’Europe en passant par les États-Unis, le Mexique, l’Inde ou la Chine. Son style inimitable, qui met en avant des « instants décisifs » pris sur le vif et souvent dans la rue, est peut-être encore plus célébré dans ses clichés parisiens. En effet, après des décennies de voyages, ses photographies les plus émouvantes et les plus personnelles ne seraient-elles pas celles de ses débuts ? L’accrochage met ainsi en lumière un travail d’une dizaine d’années, centré sur la France des « trente glorieuses ». C’est le temps de l’insouciance, de la jeunesse, de la liberté et de l’engagement. En 1926, Henri Cartier-Bresson a 18 ans. Dix ans plus tard, c’est la victoire du Front populaire. Le jeune homme, qui est passionné par la peinture, le cinéma, le dessin et la littérature, fait partie de l’Association des écrivains et artistes révolutionnaires. Il fréquente aussi les surréalistes, et son apprentissage de la pratique photographique sa façonne selon un style poétique, qualifié « d’imaginaire d’après nature ». Il faut absolument (re)découvrir la France des années 30 telle qu’Henri Cartier-Bresson l’a observée. Comme l’affirmait cet immense artiste, « la photographie se situe à mi-chemin entre le jeu du pickpocket et celui du funambule ».  

Le saviez-vous ?

Henri Cartier-Bresson vécut pendant trente ans avec Ratna Mohini, une danseuse javanaise, sa première épouse. En août 1947, ils parcourent l’Inde ensemble, et ce serait grâce à elle qu’il aurait pu s’entretenir avec Gandhi, quelques heures seulement avant l’assassinat de ce dernier. Ses photographies des funérailles de Gandhi feront le tour du monde.